Monde

Les autonomies, progrès ou régression?

Temps de lecture : 6 min

La Catalogne en Espagne, la Vénétie et la Lombardie en Italie, la Flandre en Belgique, la Corse en France, l’Ecosse au Royaume-Uni. Les désirs régionaux d’autonomie voire d'indépendance s’expriment avec de plus en plus de force en Europe. Ils illustrent la montée des questions identitaires et la crise des Etats nations. Twitter en est logiquement le reflet.

Venise vue du ciel. Wikimedia Commons.
Venise vue du ciel. Wikimedia Commons.

«Alors que le monde devient un village, les états s’éclatent au lieu de se regrouper #vivonsheureuxenattendantlamort». Le twittos Éric Guébin résume en 140 caractères l’émiettement indépendantiste qui s’empare de l’Europe. Du référendum catalan à ceux de la Vénétie et de la Lombardie, un même constat: un désir d’autonomie, d’entre soi, de maîtrise de son destin grandissant et un rejet des Etats nations.

La situation la plus dangereuse est celle de la Catalogne. Un référendum pro-indépendance gagné mais illégal, des manifestations pro et anti massives, un Premier Ministre qui brandit l’article 155 de la constitution mettant la région sous tutelle, un Président de la région qui menace de proclamer l’indépendance, l’avenir de la Catalogne est pour le moins incertain.

La Catalogne dans une impasse

Après l’annonce des résultats du référendum catalan du 1er octobre, «le Premier Ministre espagnol annonce l’activation de l’article 155 qui permet de suspendre l’autonomie de la #Catalogne». Tandis que «Rajoy ferme la porte à toute négociation», la réponse catalane ne tarde pas, «l’indépendance sera déclarée si Madrid suspend l’autonomie prévient Barcelone». Une situation inextricable croquée par le caricaturiste Gotié, «de la mise en place du #référendum à la déclaration d’#indépendance suspendue, le dialogue de sourds entre #Madrid et la #Catalogne#sangria».

Le correspondant de Libération à Bruxelles a choisi son camp: «accrochez-vous: Madrid va suspendre l’autonomie de la #Catalogne. C’est l’épreuve de force et le saut dans l’inconnu». Les réactions se multiplient, parfois outrancières, voire complotistes. «Un expert de l’ONU demande de ne pas suspendre l’autonomie gouvernementale catalane». «L’UE donne carte blanche à Madrid pour rétablir l’ordre constitutionnel en #Catalogne. Rappelons qu’Erdogan fait la même chose en Turquie». Certains estiment même que «l’Espagne se prépare à une reprise en main violente de la #Catalogne #sécession #Espagne» relayant un tweet de Julian Assange de Wikileaks qui dévoile le plan supposé de Madrid pour «annexer» la Catalogne.

Les analyses sont aussi très tranchées. Certains expliquent «pourquoi l’indépendance de la #Catalogne est inéluctable. L’édito de @MichelTaube» tandis que d’autres mettent en avant le risque économique et politique de l’indépendance et celui d’une mise sous tutelle. D’un côté, «les entreprises n’aiment pas le risque. Depuis octobre 1302 sociétés ont quitté la Catalogne pour le reste de l’Espagne #ReferendumCatalan», de l’autre «si #Puigdemont, le président catalan, déclare l’indépendance, il risque entre 15 à 30 ans de prison (médias locaux) #Catalogne». Si des Twittos se réjouissent d’une éventuelle annonce de l’indépendance catalane, comme Bembelly «vive la Catalogne libre! Proclamation d’#indépendance imminente», d’autres comme Phobos sont plus soucieux: «tous ces inconscients qui veulent l’indépendance de la Catalogne. Jamais l’Espagne ne lâchera sa région la plus riche. Ça risque de finir mal».

Les Etats nations menacés par les égoïsmes?

L’indépendance ou tout du moins une autonomie très large des régions et des territoires et leur corollaire l’affaiblissement des vieux Etats nations sont-ils l’avenir de l’Europe? Pour Philippe Dumas, le destin de l’Europe est déjà écrit: «soutien à l’#indépendance de la #Catalogne: le #monde de demain sera uni s’il n’est plus composé d’états mais de #régions réunies en #fédération pour prendre en main le destin de la #Terre». Claire constate crûment que «c’est parti depuis la Catalogne tout le monde veut son indépendance: la Lombardie, Venise et d’autres… Le monde part en couille total». Un mouvement qui pourrait même traverser l’Atlantique. Les Québécois observent avec attention les événements européens, Souveraineté Québec soulignant que «la Catalogne pourrait en inspirer plusieurs… Qui est le prochain? #indépendance».

Face aux régionalismes, aux désirs d’autonomie et d’autodétermination mais aussi aux égoïsmes et aux tiraillement identitaires, les Etats nations semblent démunis. Polony Tv explique pourtant qu’ «on a jamais décidé d’une #indépendance de la #sécession d’#une région d’un état souverain a une simple #majorité». Karim Ouchikh ajoute que «les #régions actuelles sont des monstres technocratiques. Je plaide pour leur refonte administrative en partant des réalités historiques».

L’histoire est ainsi convoquée sur Twitter. Sur un ton humoristique par Jean-François Launay qui attend «que Londres proclame son indépendance et se transforme en république marchande comme Gênes ou Venise au Moyen-Âge: vas-y Sadik!» et plus sérieusement avec Guillaume Nicoulaud qui évoque le glorieux passé des villes-états d’antan: «quand tu vois ce qu’étaient Gênes, Florence ou Venise à l’époque de leur indépendance…». Mais la nostalgie ne séduit pas tout le monde: «#Vénétie #Lombardie Après les progrès sociaux et solidaires du XXe siècle, certaines régions veulent retourner au Moyen-Âge…».

Pour une majorité de twittos, la multiplication des demandes d’indépendance et d’autonomie traduit avant tout la montée de l’égoïsme et du chacun pour soi. Louise Michoul estime que «xénophobie et égoïsme sont les deux mamelles des indépendantismes en démocratie #Catalogne #Lombardie #Flandres…» tout comme Youssouf Decazy pour qui «#Catalogne #Lombardie les raisons des velléités séparatistes ne sont finalement qu’un souhait d’être moins solidaire des pauvres #oùvalemonde».

Perte des valeurs morales ou perte de sens et de la foi dans l’avenir? Vincent Migeat croit que «si les peuples se tournent aujourd’hui vers leurs racines, c’est faute d’un horizon intelligible en Europe #Catalogne #Lombardie» tandis que Ginette Ettenig propose le «nouveau mot de 2017: #vicinophobie, la détestation du voisin #catalogne #flandres #vénétie #lombardie».

Manque-t-on de bienveillance et d’altruisme ou bien la gestion politico-économique de l’Union Européenne a-t-elle fait s’éloigner les peuples les uns des autres? Les aspirations autonomistes ou séparatistes seraient ainsi «un pas de plus vers le retour du peuple au pouvoir et la fin de l’UE bureaucratique…» ou à l’inverse: «#Catalogne #Lombardie #ISF l’égoïsme et la cupidité des régions et des individus riches détruisent la cohésion des sociétés et des états» et «#Catalogne #Vénétie #Lombardie #Flandres le séparatisme n’est pas de gauche, c’est du nationalisme, de la haine (du voisin), de l’égoïsme».

Venise rêve de grand large

L’Espagne n’a évidemment pas le monopole de la déchirure entre régionalisme et étatisme. Les référendums récents en Lombardie et en Vénétie pour une autonomie élargie au sein de l'Italie en sont une parfaite illustration, tout comme leurs résultats sans appel.

Avec 98% des scrutins pour une augmentation de l’autonomie en Vénétie et 95% en Lombardie on peut dire que «#Italie les autonomistes font un carton en #Vénétie et #Lombardie». En dépit d’«une faible participation toutefois (autour de 30%) en #Lombardie mais très forte en #Vénétie (57%)», on peut convenir du succès de la Ligue du Nord à l’origine des référendums.

La Ligue du Nord, parti autonomiste et fédéraliste classé à droite (certains le placent même du côté de l’extrême-droite) ne fait pas l’unanimité sur Twitter. «En quel honneur les indépendantistes catalans sont différents ou gentils par rapport à la Ligue du Nord en Italie?». Ce à quoi certains rétorquent «quel argument idiot: la situation est différente entre les deux pays. Si la Ligue du Nord agit par pur égoïsme, ce n’est pas le cas des Catalans». De fait, «Venise rêve d’autonomie face à la «gabegie» de Rome mais plus trop d’indépendance».

«Les consultations en #Vénétie et #Lombardie n’ont rien à voir avec la dérive en #Catalogne mais posent le problème de la pression fiscale selon Matteo Renzi». Mais ce que certains considèrent comme «un premier pas pour une justice économique en Italie» ouvre aussi la voie à des demandes plus extrêmes comme le craint Dorian Burnod: «#Lombardie #Vénétie l’autonomie largement majoritaire lors des scrutins du référendum. Exarcerbation claire des velléités indépendantistes».

Va-t-on assister comme le pense Alberto Camotti «non pas à un changement de cap mais à un retour aux sources»? L’unité italienne a à peine plus d'un siècle et demi. Les négociations à venir avec Rome apporteront un début de réponse.

Il n'y a en fait qu'une seule certitude partagée aujourd'hui par les Twittos. Les germes autonomistes, voire indépendantistes, se multiplient en Europe et posent beaucoup de questions. L’Union peut-elle y survivre? Peut-elle en sortir renforcée? Mais surtout, est-ce une réponse appropriée à la montée des périls nationalistes et terroristes à l’est et au sud et aux défis économiques et technologiques venus d’Asie et d’Outre-Atlantique?

Slate.fr

Newsletters

Mohammed ben Salmane et les mensonges de Trump, un drame en quatre actes

Mohammed ben Salmane et les mensonges de Trump, un drame en quatre actes

Le président américain continue à asséner des contre-vérités au sujet de l'assassinat de Jamal Khashoggi, alors que le Sénat a adopté le 13 décembre une résolution tenant Mohammed ben Salmane pour responsable.

En Angleterre, des humoristes sommés de garantir par écrit qu'ils n'offenseront personne

En Angleterre, des humoristes sommés de garantir par écrit qu'ils n'offenseront personne

Plusieurs humoristes invités à se produire à la School of Oriental and African Studies de Londres ont reçu un «contrat de comportement» à signer.

Au Pérou, un film LGBT+ en langue quechua bouscule les idées reçues

Au Pérou, un film LGBT+ en langue quechua bouscule les idées reçues

«Mon père», qui sort le 19 décembre en France, raconte l’histoire de Segundo, un garçon issu d’une communauté reculée des Andes et confronté à un secret de famille.

Newsletters