Monde

Un navire écolo coulé par des baleiniers japonais

Slate.fr, mis à jour le 06.01.2010 à 19 h 09

L'association de défense de la vie marine Sea Shepherd a perdu l'une de ses pièces maîtresses dans un accrochage en mer avec des baleiniers japonais. Son trimaran ultra-rapide, l'Ady Gil, a été détruit en plein Antarctique, explique l'ONG australienne dans un communiqué.

«Le Shonan Maru N°2 s'est soudainement mis en mouvement et a délibérément percuté l'Ady Gil, arrachant huit pieds (2,4 mètres) de proue», accuse Sea Shepherd. Une video visiblement prise depuis le navire japonais montre la collision violente qui a laissé la plupart de l'équipage à l'eau; ses six membres ont été secourus sains et saufs.

L'Ady Gil est un trimaran futuriste de 24 mètres en carbone et kevlar qui a récemment battu le record du monde du tour du globe; estimé à 1,37 millions de dollars, il peut atteindre 93 km/h. Son revêtement le rend très difficile à détecter pour les radars.

«Nous pensons qu'ils ont agi de manière délibérée. Notre bateau se trouvait à l'arrêt complet et ils lui ont tout simplement foncé dessus. Ils l'ont balayé», explique Jeff Hansen, directeur de l'ONG pour l'Australie. L'association voulait empêcher les pêcheurs japonais de progresser en les harcelant, lançant par exemple des bombes puantes sur le baleinier.

De son côté, l'Institut japonais de recherche sur les cétacés, qui administre la chasse, a accusé Sea Shpepher d'attaquer ses bateaux. «L'extrémisme de Sea Shepherd est de plus en plus violent [...] Leur action n'est rien d'autre qu'un comportement félon». D'après les agences de pêche, c'est la quatrième fois cette année que les activistes interfèrent avec la flotte des baleiniers.

Cet incident fait enfler la polémique sur la pêche à la baleine entre le Japon et l'Australie, où les écologistes et des parlementaires accusent les baleiniers japonais de détourner la réglementation sous couvert de recherche scientifique et de mener des «vols espions» depuis l'Australie pour déjouer les plans des activistes.

Paul Watson, le porte-parole de l'ONG, a déclaré que l'accident marquait la transformation de la confrontation entre les deux partis en une véritable «guerre de la baleine».

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de une: l'Ady Gil par BotheredbyBees bia Flickr

 

 

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte