Santé / Sciences

Pourquoi nous devrions arrêter de céder notre place aux personnes âgées dans les transports

Temps de lecture : 2 min

Ce sont les experts qui le disent: offrir notre siège à nos aînés ne leur rendrait, en réalité, pas service.

https://www.flickr.com/photos/36937478@N08/9709705246/in/photolist-fN1M69-4Bmr1x-fMJRcv-T4L8QS-6jDQ5g-4HWXFg-52KVnF-jABGRe-56tXaH-2sVypv-dmVsHY-eMMQos-T4L8NN-nXnSFQ-onj5cK-7cijq7-a83ji2-oefb8A-aBQ6kP-apXiBk-dkAWxU-65ZGh4-apXinc-YWMc-7KouAW-9tL2b8-5eiLiJ-fKPNkN-fhUYNv-6RoF37-uUTzX-uUU11-aBpzZm-uUU75-h8msWR-eEgsUU-uUTmH-37pruD-uUTPR-T4L8RJ-fN1CFL-4JaUze-5s7HhD-wsVR-FbzZN-6ejvAb-xdCJ2-KvBm-6gzYgs-6NDnpq
Métro | Nils Hamerlinck via Flickr CC License by

Il est 19 heures. Après une longue journée de travail et quinze minutes passées debout, dans un métro bondé, une place se libère enfin. Un bonheur ultime... mais temporaire. Quelques instants plus tard, une personne âgée se fraie un chemin, titubante, dans votre wagon. Soyons honnêtes. Qui n'a jamais, ô grand jamais –ne serait-ce que quelques instants– feint de se plonger dans son livre (ou son smartphone) pour ne pas avoir à ceder son siège à cet aîné? Si la plupart d'entre nous, rongés par la culpabilité, craquerons rapidement, nombreux sont les goujats qui persisteront dans leur incivilité. Et bien, quel que soit votre camp, bonne nouvelle: vous avez désormais une bonne excuse pour ne pas avoir à vous sacrifier.

Selon des experts britanniques, nous ne devrions pas offrir notre place aux personnes âgées dans les lieux publics. La raison derrière ce postulat (très) politiquement incorrect? Rester debout permettrait à nos anciens de se maintenir en forme, selon un professeur de l'université d'Oxford. Autrement dit, les laisser s'asseoir (trop souvent) accélèrerait la détérioration de leur santé. Sir Muir Gray, consultant auprès de l'organisation de santé publique britannique Public Health England, assure au journal The Sun:

«Nous devons encourager l'activité physique des personnes qui vieillissent, et ne pas les inciter à s'asseoir. N'achetez pas un monte-escaliers pour vos parents âgés, mais installez plutôt une seconde rampe. Et pensez-y à deux fois avant de céder votre siège dans le bus ou le métro.»

«Endiguer le déclin»

Des médecins l'assurent: au risque de se sembler mal éduqués, il faut que nous encouragions tous les seniors à rester actifs, à évoluer dans la société de manière plus indépendante, et à réduire ainsi leur besoin d'assistanat. Tout ça, pour leur propre bien. Une thèse assez libérale, certes, mais qui se veut bien intentionnée. Scarlett McNally, chirurgienne orthopédiste au Eastbourne District General Hospital, affirme:

«L'exercice physique peut endiguer le déclin de la santé et maintenir une personne au-dessus du seuil sous lequel elle commencerait à nécessiter d'une assistance accrue.»

De nombreuses études l'ont déjà démontré: l'exercice physique est primordial pour se maintenir en forme et donc retarder la dépendance physique. Selon The Independent, les seniors qui s'efforcent d'avoir une activité semblable à celle d'individus d'âge moyen peuvent, au final, conserver une forme égale à des gens 10 ans plus jeunes qu'eux.

En définitive, proposer votre place à une personne âgée –à moins qu'elle ne soit visiblement très handicapée, évidemment– est une initiative qui lui causerait, en réalité, plus de mal que de bien. Loin de nous l'idée de promouvoir l'égoïsme social... mais voilà au moins de quoi vous permettre de vous regarder dans le miroir la prochaine fois que vous resterez assis.

Newsletters

Le président polonais Andrzej Duda testé positif au Covid-19

Le président polonais Andrzej Duda testé positif au Covid-19

Le secrétaire d'État à la présidence polonaise Błażej Spychalski a également été mis en quarantaine.

L'OMS collabore avec Wikipédia contre la désinformation sur le Covid-19

L'OMS collabore avec Wikipédia contre la désinformation sur le Covid-19

L'Organisation mondiale de la santé espère ainsi prévenir une prochaine «infodémie».

Les élections présidentielles sont-elles mauvaises pour notre santé?

Les élections présidentielles sont-elles mauvaises pour notre santé?

Une nouvelle étude américaine rapporte que la fréquence des attaques cardiaques et accidents vasculaires cérébraux augmentent après les scrutins.

Newsletters