Santé

La télévision britannique va diffuser des images de seins pour la première fois en journée

Temps de lecture : 2 min

La publicité montrant une poitrine dénudée sera diffusée lundi 16 octobre, dans le but de pousser les femmes à s'auto-diagnostiquer.

Capture d'écran du film publicitaire de CoppaFeel!
Capture d'écran du film publicitaire de CoppaFeel!

Les seins des femmes sont encore très souvent un sujet tabou pour les médias. Sur Facebook ou Instagram, on ne compte plus les photos censurées parce que celles-ci montraient une poitrine dénudée, ou des tétons, au grand dam des militantes féministes. Mais il semble que le Royaume-Uni ait décidé d’aller dans l’autre sens : dès demain, lundi 16 octobre, une publicité contenant une paire de seins sera diffusée en journée pour la première fois à la télévision britannique.

La vidéo, comme l’explique The Telegraph, fait partie d’une campagne contre le cancer des seins, orchestrée par l'association CoppaFeel!. La publicité, longue d’une minute, explique aux femmes comment auto-examiner leurs poitrines et les encourage à «faire confiance à leur propre toucher». Une étude menée par l’association indique que près de 80% des jeunes femmes britanniques ne s’auto-examinent pas régulièrement et que 60% d’entre elles ne savent pas comment le faire.

L’idée pour CoppaFeel! est de normaliser «la vision de seins nus et de booster la confiance des jeunes femmes» explique The Independent. Et si certains sont choqués par la vision de seins, c’est tant mieux, explique Nathalie Kelly, la présidente de CoppaFeel! :

«En montrant le pouvoir de nos mains et en célébrant notre toucher comme étant le meilleur outil de vérification, nous espérons encourager plus de jeunes femmes à prendre l’habitude de s’auto-examiner, ce qui pourrait un jour sauver leur vie»

Slate.fr

Newsletters

La psychochirurgie ne s'est pas arrêtée au pic à glace

La psychochirurgie ne s'est pas arrêtée au pic à glace

De la très barbare lobotomie aux techniques prometteuses de stimulation cérébrale, la médecine cherche depuis les années 1930 à traiter les maladies mentales en touchant à notre cerveau.

La démence est-elle plus répandue chez les personnes âgées LGBT+?

La démence est-elle plus répandue chez les personnes âgées LGBT+?

Souvent privé·es de recours médical, les seniors LGBT+ développeraient davantage de troubles cognitifs que les hétérosexuel·les.

Le scandale de l'amiante est une bombe à retardement

Le scandale de l'amiante est une bombe à retardement

Responsable d'un cancer de la plèvre, l'amiante est interdite en France depuis 1997. Deux décennies plus tard, 1.100 nouveaux cas de la maladie surviennent encore chaque année.

Newsletters