Monde / Culture

Barack Obama devient le premier président américain à choisir un artiste noir pour son portrait officiel

Temps de lecture : 2 min

L'ancien président a décidé de rompre avec la tradition en choisissant Kehinde Wiley pour réaliser son portrait officiel

"Femme Piquée par un Serpent" de Kehinde Wiley. Liby Rosof via Flickr.
"Femme Piquée par un Serpent" de Kehinde Wiley. Liby Rosof via Flickr.

Alors même qu’il n’est plus au pouvoir, Barack Obama continue à prendre des décisions novatrices. L’ancien président américain vient d’annoncer qu’il avait sélectionné le peintre hip hop Kehinde Wiley pour la réalisation de son portrait qui sera exposé au Smithsonian National Portrait Gallery.

Il est de coutume pour le musée basé à Washington de commander un portrait du président et de la première dame, une fois leur mandat terminé. D'après Quartz, depuis George Bush père, tous avaient choisi de se faire peindre par Everett Raymond Kinstler, au style plutôt sobre. Le choix de Michelle Obama s’est porté sur Amy Sherald, une artiste basée à Baltimore, connue pour ses nombreuses peintures d’hommes et de femmes noirs.

La décision du couple Obama signifie que Amy Sherald Kehinde Wiley deviendront les premiers artistes noirs à avoir peint un portrait présidentiel pour le Smithsonian.

Kehinde Wiley, note The Hill, est connu pour ses portraits colorés mélangeant culture noire américain et motifs européens classiques. L’artiste a notamment peint le rappeur Ice T dans le style du portrait de Napoléon par David. Le peintre s’était par le passé déclaré intéressé par l’idée de peindre Barack Obama, comme ici dans une interview donnée à la BBC :

«J’aimerais beaucoup faire un portrait officiel. Je pense qu’il serait très intéressant de peindre Obama. J’ai déjà fait plusieurs études et j’ai déjà une idée de différentes stratégies de comme cela pourrait se passer»

Pour découvrir les deux oeuvres, rendez-vous en 2018 même si aucune date précise n’a pour l’instant été annoncée.

Slate.fr

Newsletters

Aux États-Unis, «socialiste» n’est plus un gros mot

Aux États-Unis, «socialiste» n’est plus un gros mot

Les élections de mi-mandat ont révélé de nouveaux visages du Parti démocrate, signe encourageant de renouvellement. Elles ont aussi confirmé une tendance surprenante: un retour du socialisme.

Le gendre de Trump a conseillé Mohammed ben Salmane après l'assassinat de Khashoggi

Le gendre de Trump a conseillé Mohammed ben Salmane après l'assassinat de Khashoggi

Jared Kushner, qui entretient une relation amicale avec le prince saoudien, a continué à le défendre après le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi.

Au Japon, on vous offre des maisons à retaper

Au Japon, on vous offre des maisons à retaper

Le vieillissement de la population a des effets dramatiques sur l'immobilier.

Newsletters