Égalités / Sports

Les footballeuses norvégiennes vont gagner autant que les hommes

Temps de lecture : 2 min

Un progrès rendu possible grâce au soutien de l'équipe masculine.

Caroline Graham Hansen célèbre son but avec ses coéquipières lors du match de qualification à la Coupe du Monde 2015 contre les Pays-Bas, le 30 octobre 2013. | KOEN VAN WEEL / ANP / AFP
Caroline Graham Hansen célèbre son but avec ses coéquipières lors du match de qualification à la Coupe du Monde 2015 contre les Pays-Bas, le 30 octobre 2013. | KOEN VAN WEEL / ANP / AFP

«Merci de faire ce pas pour les athlètes féminines». L'ailière norvégienne Caroline Graham Hansen est fière des mesures prises par l'association du football norvégien, qui vient de décider que les joueuses de l'équipe nationale féminine gagneront bientôt autant que leurs homologues masculins.

La BBC détaille que les jeunes femmes verront leur salaire presque doubler, passant de 3,1 millions de couronnes norvégiennes (soit 330.600 euros) à 6 millions (près de 640.000 euros). Cette augmentation, elles la doivent notamment à l'équipe masculine qui a décidé de reverser une partie de leurs gains sur leurs activités commerciales à leurs collègues féminines. Caroline Graham Hansen n'a pas manqué de les remercier sur son compte Instagram:

Selon Joachim Walltin, à la tête du syndicat des joueurs, ce geste est assez logique:

«La Norvège est un pays où l'égalité est très importante, donc [cette décision] est bénéfique au pays et au sport.»

En 2016, le Forum Économique Mondial classait la Norvège à la troisième place de son rapport sur le genre. Dans le pays scandinave, «pour chaque dollar gagné par une femme, un homme gagne en moyenne 1,27 dollar», rapporte alors le journal norvégien The Local, «ce qui se traduit par un salaire annuel d'environ 57.856 dollars pour les femmes et de 73.257 dollars pour les hommes.» Peut-être que cette décision prise pour les footballeuses incitera à réduire encore cet écart.

En tout cas, ce n'est pas la première fois que les joueuses norvégiennes font avancer les rapports entre les hommes et les femmes dans le sport; en 2015, elles publiaient une vidéo très drôle sur les clichés sexistes dans le football:

Slate.fr

Newsletters

Pourquoi une fois ado, votre fils ne lit plus de livres (et pourquoi ça fait peur)

Pourquoi une fois ado, votre fils ne lit plus de livres (et pourquoi ça fait peur)

Si les élèves de primaire manifestent quasi unanimement un intérêt pour la lecture, les garçons ont dès le collège tendance à lâcher leurs livres pour d'autres loisirs.

En Irlande, «celles qui n’ont pas d’argent ont des bébés»

En Irlande, «celles qui n’ont pas d’argent ont des bébés»

Ce 25 mai, les Irlandaises et Irlandais sont appelés aux urnes pour le référendum sur la révision du huitième amendement de la Constitution, qui rend l’IVG illégale dans quasiment tous les cas.

Sephora propose des cours de maquillage aux personnes transgenres

Sephora propose des cours de maquillage aux personnes transgenres

Un moyen d'instaurer la confiance en soi.

Newsletters