France

Libération d'otages: mode d'emploi

Temps de lecture : 2 min

Dès l'annonce de l'enlèvement de deux journalistes de France 3 en Afghanistan, la procédure réglementaire a été enclenchée par les autorités françaises. Le Point publie sur son site un article de l'AFP revenant sur les différentes étapes à suivre pour ce genre de situation.

Premier acteur à entrer en scène, le Centre de crise du ministère des Affaires étrangères qui fonctionne 24 heures sur 24 grâce à cinquante agents travaillant en étroite collaboration avec les autres ministères concernés. Selon l'actualité du pays où se trouvent les otages, différents agents sont ensuite susceptibles de se mettre en activité. Dans un pays en paix, une cellule interministérielle regroupant des membres du RAID et du GIGN est envoyée sur le terrain pour négocier la libération des otages; dans le cas d'un pays en guerre (comme l'Afghanistan, où sont retenus les deux journalistes), c'est la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) qui «prend la main».

«La principale difficulté, c'est d'identifier les ravisseurs qui vont tenter de prendre contact, généralement par un intermédiaire, avec l'ambassade de France» explique Eric Denécé, directeur du Centre français de recherche sur le renseignements (CF2R). Après quoi, les agents vérifient que les contacts soient les bons tout en leur demandant des «preuves de vie et de bonne santé» des personnes enlevées. La négociation peut ensuite commencer.

[Lire l'article complet sur Le Point]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une: Troupes françaises au sud de Kaboul  Jacky Naegelen / Reuters

Newsletters

Lu Shaye, l'ambassadeur qui prouve que la diplomatie chinoise passe à l'offensive

Lu Shaye, l'ambassadeur qui prouve que la diplomatie chinoise passe à l'offensive

Les remous provoqués par ce «loup guerrier», qui a insulté un chercheur français sur Twitter, s'inscrivent dans un cadre plus large.

VGE, président du cool trente ans avant Obama

VGE, président du cool trente ans avant Obama

Valéry Giscard d'Estaing est mort ce mercredi 2 décembre à l'âge de 94 ans. Tout au long de sa vie politique, l'ancien président de la République n'aura cessé de tenter de se construire une image d'homme moderne, en rupture avec les chefs d'État...

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

La grand-mère du petit garçon est décédée le 19 avril à l'âge de 88 ans. A-t-elle emporté le secret dans sa tombe?

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio