Économie

Quatre astuces pour réussir sa coloc avec Leboncoin

Temps de lecture : 2 min

La colocation, vous en rêvez depuis vos années lycée ou vous brûlez d’envie de vous replonger dans une atmosphère estudiantine ? Le site de petites annonces vous offre une multitude de possibilités … et de bonnes idées.

c1.staticflickr.com/8/7278/26903779656_cff86ba8f3_b.jpg
c1.staticflickr.com/8/7278/26903779656_cff86ba8f3_b.jpg

Vous vous imaginez déjà, votre coloc’ et vous, passer de longues soirées dans votre salon à refaire le monde, partager des litres de cafés après des nuits agitées et laver sans broncher vos chaussettes respectives...

En un mot, vous êtes fin prêt pour la colocation : déterminé.e à embrasser une vie communautaire et détendue, tout en divisant confortablement votre loyer. Et pour que votre colocation ressemble en tous points à un remake de Friends, nous vous donnons quatre astuces avec Leboncoin pour cohabiter dans la bonne humeur.

Choisir sa colocation

Tout d’abord, il s’agit de dégoter le bon appartement. Celui qui vous permettra de vivre des instants de convivialité en préservant votre intimité. Sur Leboncoin, des professionnels comme des particuliers postent des annonces de location, situées dans des immeubles ou dans des maisons.

Si vous avez d’ores et déjà constitué votre équipe de colocataires, quelques règles s’imposent au moment de choisir votre logis. S’assurer bien évidemment que le propriétaire accepte les colocations. Il peut le mentionner directement dans l’annonce et, sinon, un simple coup de fil suffit.

Ensuite, regarder au premier coup d’oeil si l’appartement peut vous convenir. Faut-il passer par une chambre pour se rendre aux toilettes ? Les chambres sont-elles de la même taille ? S’il n’y a pas de salon, l’un.e d’entre vous est-il prêt.e à recevoir vos ami.e.s dans sa chambre ? Autant de questions qui vous feront cibler plus rapidement votre recherche.

Trouver le colocataire idéal

Vous arrivez dans une nouvelle ville ou vous souhaitez élargir votre champ de connaissance? Leboncoin peut vous mettre en relation avec ceux qui partageront prochainement votre vie. Dans la rubrique colocations, des candidat.e.s à la coloc’ présentent leurs habitudes et leur appartement.

Ici aussi, faites preuve de vigilance. Si l’annonce mentionne la présence de trois chiens et que vous êtes cynophobe, passez votre chemin. Une bonne option pour les étudiants, un peu angoissés de quitter le giron familial, peut être de vivre chez l’habitant et de partager ainsi le lave-linge comme les bons repas, à l’occasion.

Établir des règles

Champion.n.e de la décontraction et pape.sse du swag, vous n’imaginiez pas une seconde devoir établir des règles dans votre propre colocation. Mais, après quelques mois de cohabitation, vous ne supportez plus de faire la vaisselle de l’ensemble de la smala tandis que votre passion pour les reprises de Despacito au ukulélé a achevé d’exaspérer vos voisin.e.s de chambrée.

Rappeler d’emblée quelques règles de vie commune ou partager vos habitudes avant l'emménagement permet d’éviter quelques tensions désagréables. De la même façon, appliquez avec vos colocataires quelques préceptes de base concernant la cigarette (à l’intérieur ou à la fenêtre), l’invitation intempestive d’ami.e.s les soirs de semaine ou l’adoption inopinée d’un animal domestique !

Pimp my coloc’ !

Ça y est, vous êtes installé.e.s, votre crémaillère a été pendue, vos voisins vous haïssent, mais vous nagez dans le bonheur du co-living. Pourquoi ne pas apporter une petite touche de décoration spéciale « coloc » pour embellir votre intérieur ?

Sur Leboncoin vous pouvez trouver quantité d’objets dédiés à la vie communautaire à des prix défiant toute compétition ! Par exemple, un grand bac à linge sale vous évitera bien des créations collectives de totems de tee-shirts dans la salle de bain. Un tableau ou une ardoise pour noter la liste des courses à faire est également une acquisition appréciée. Enfin, vous pouvez acheter un Polaroïd et un porte photo à dérouler sur le mur, histoire d’immortaliser votre vie de colocs’ aguerris.

Slate.fr

Newsletters

Un Japonais puni pour avoir commencé sa pause déjeuner trois minutes en avance

Un Japonais puni pour avoir commencé sa pause déjeuner trois minutes en avance

Une attitude «fort regrettable», a commenté sa direction.

Les pourboires aux États-Unis, un paradoxe économique

Les pourboires aux États-Unis, un paradoxe économique

Faut-il les conserver ou les supprimer?

Le télétravail, d'abord un défi culturel?

Le télétravail, d'abord un défi culturel?

Travailler depuis son domicile ou un espace de coworking: une pratique de plus en plus répandue. Pour les salariés et les salariées, c'est une solution pour réduire le temps perdu en trajets et profiter, souvent un jour par semaine, du confort du...

Newsletters