Économie

Airbus bat des records malgré la crise

Temps de lecture : 2 min

Selon les informations de La Tribune, Airbus a livré 498 avions en 2009, soit un nouveau record pour l'avionneur français malgré la crise qui touche le secteur aérien. «De quoi rester probablement devant Boeing» précise le quotidien économique, «et l'emporter pour la septième année consécutive face à son concurrent».

La filiale d'EADS aurait livré 402 moyen-courriers, 86 long-courriers et 10 A380 au cours de l'année écoulée, des chiffres qui devraient être annoncés officiellement le 12 janvier. En novembre, Airbus était en tête des constructeurs avec 437 livraisons depuis le début de l'année contre 430 pour l'américain Boeing.

Airbus a également dépassé son objectif de commandes pour l'année, qui était fixé à 300, et vise autant de livraisons en 2010 qu'en 2009.

Ces chiffres interviennent quelques jours seulement après que des sources ont confirmé à l'AFP qu'Airbus n'a pas atteint son objectif de livraison d'A380 avec seulement 10 avions livrés. L'agence écrivait:

L'avionneur espérait encore il y a un an remettre vingt-et-un A380 aux compagnies cette année, mais cette ambition a peu à peu été revue à la baisse. [...] En tout état de cause, Airbus aura livré moins d'exemplaires de son très gros porteur cette année que l'an dernier. L'avionneur avait tenu de justesse son pari d'en remettre douze en 2008, en livrant le dernier appareil de l'année à la veille de la Saint-Sylvestre.

[Lire l'article complet sur latribune.fr]

A LIRE AUSSI SUR SLATE: «Airbus contre Boeing: défaite interdite»

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Crédit photo: Atterrissage de l'Airbus A380  Reuters

Slate.fr

Newsletters

Un Japonais puni pour avoir commencé sa pause déjeuner trois minutes en avance

Un Japonais puni pour avoir commencé sa pause déjeuner trois minutes en avance

Une attitude «fort regrettable», a commenté sa direction.

Les pourboires aux États-Unis, un paradoxe économique

Les pourboires aux États-Unis, un paradoxe économique

Faut-il les conserver ou les supprimer?

Le télétravail, d'abord un défi culturel?

Le télétravail, d'abord un défi culturel?

Travailler depuis son domicile ou un espace de coworking: une pratique de plus en plus répandue. Pour les salariés et les salariées, c'est une solution pour réduire le temps perdu en trajets et profiter, souvent un jour par semaine, du confort du...

Newsletters