Monde

Le tueur raciste de Charleston tente de renvoyer ses avocats car ils sont juif et indien

Temps de lecture : 2 min

Dylann Roof, coupable du meurtre de neuf Afro-Américains en 2015, a demandé que les avocats désignés pour le représenter en appel soient remplacés, mais le tribunal a rejeté sa requête.

Dylann Roof lors de son arrestation, le 18 juin 2015. SHELBY POLICE DEPARTMENT / AFP.
Dylann Roof lors de son arrestation, le 18 juin 2015. SHELBY POLICE DEPARTMENT / AFP.

En janvier 2017, Dylann Roof a été condamné à mort pour le meurtre raciste de neuf Afro-Américains dans une église de Charleston, en Caroline du Sud, en juin 2015. Des avocats commis d'office ont été sélectionnés pour faire appel de cette condamnation, mais ils ne lui conviennent pas.

En tant que suprémaciste blanc, Roof refuse en effet d'être représenté par deux avocats respectivement juif et indien. Il a donc déposé une requête devant le tribunal, demandant à ce qu'ils soient remplacés car leurs origines «empêchent toute communication efficace». «En raison de mes convictions politiques, qui sont probablement religieuses, il est impossible pour moi de faire confiance à deux avocats qui sont mes ennemis politiques et biologiques», a écrit le détenu de 23 ans.

Quelques jours plus tard, sa demande a été rejetée par le tribunal.

Déjà, en première instance, Roof avait essayé de faire remplacer son avocat, David Bruck, car il était juif. Il avait même menacé de le tuer s'il sortait de prison. «Son ethnicité était une source constante de conflits», avait-il écrit.

Roof n'a jamais nié avoir tué les neuf fidèles de l'église épiscopale méthodiste africaine Emanuel. Dans son journal écrit en prison, il a expliqué que le massacre en «valait la peine» car il s'agissait d'une vengeance contre les noirs. «Je ne regrette pas ce que j'ai fait, a-t-il écrit. Je ne suis pas désolé. Je n'ai pas versé une larme pour les innocents que j'ai tués.»

Newsletters

En Angleterre, des toilettes non mixtes seront désormais obligatoires dans les lieux publics

En Angleterre, des toilettes non mixtes seront désormais obligatoires dans les lieux publics

De nombreuses femmes auraient notamment exprimé dans un rapport leurs inquiétudes concernant leur vie privée à utiliser des toilettes non séparées.

L'abrogation de la loi Roe v. Wade pourrait davantage pénaliser les femmes noires

L'abrogation de la loi Roe v. Wade pourrait davantage pénaliser les femmes noires

Selon des experts, elles seraient davantage susceptibles de faire l'objet d'enquêtes de la part des autorités.

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 25 juin au 1er juillet 2022

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 25 juin au 1er juillet 2022

Manifestations contre l'annulation de l'arrêt Roe v. Wade qui autorisait l'avortement aux États-Unis, dérèglements climatiques, et début des départs en vacances... La semaine du 25 juin au 1er juillet en images.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio