Monde

Une des ados qui avaient voulu tuer par crainte du «Slenderman» déclarée irresponsable

Repéré par Diane Frances, mis à jour le 19.09.2017 à 10 h 06

Repéré sur Daily Mail

Elle et une amie avaient poignardé à dix-neuf reprises une de leurs camarades pour satisfaire, disaient-elles, la demande de cette créature humanoïde.

Un graffiti représentant le Slenderman sur un trottoir de Raleigh en Caroline du Nord, le 15 septembre 2012. | mdl70 via Flickr CC License by

Un graffiti représentant le Slenderman sur un trottoir de Raleigh en Caroline du Nord, le 15 septembre 2012. | mdl70 via Flickr CC License by

D'internet au tribunal. En 2014, une violente agression mettait en lumière la figure de Slenderman, une créature humanoïde fictionnelle apparue à l'occasion d'un concours de retouche de photographie organisé sur un forum du site Something Awful en juin 2009. D'après les dires de deux jeunes filles, Morgan Geyser et Anissa Weier, ce monstre leur avait intimé de tuer pour lui.

Ce vendredi 15 septembre, dix jurés sur douze ont décidé que la seconde ne pouvait être tenue reponsable de ses actes à cause de son état mental, rapporte le Daily Mail. La jeune femme a été condamnée à passer au moins trois ans en hôpital psychiatrique, évitant ainsi une dizaine d'années de prison. 

Le 30 mai 2014, Morgan Geyser invite deux camarades de classe, Payton Leutner et Anissa Weier, à passer la nuit chez elle pour fêter ses 12 ans. Elle entretient une amitié de longue date avec la première et ne connaît la deuxième que depuis un an, mais partage avec elle sa passion des légendes urbaines sordides. Le lendemain, les trois adolescentes prolongent les festivités en allant passer l'après-midi dans un parc de Waukesha, bourgade du Wisconsin où elles vivent.

Un cauchemar moderne

Alors qu'elles jouent à cache-cache dans les bois, Morgan s'approche de Payton et, sous les encouragements d'Anissa, lui saute dessus et la poignarde à dix-neuf reprises. Morgan et Anissa la laissent pour morte et quittent les lieux, mais Payton parvient à ramper jusqu'à une route où un cycliste l'aperçoit et l'emmène à l'hôpital. Sévèrement touchée au ventre, au torse, aux bras et aux jambes, la victime est prise en charge à temps et s'en sort de peu.

Interrogée par la police, Morgan explique qu'«il faut tuer pour lui prêter allégeance». «Lui», c'est le Slenderman, une créature imaginée par Eric Knudsen. Ce fin connaisseur de Photoshop et amateur de l'écrivain de science-fiction H.P. Lovecraft participe au concours sous le pseudonyme «Victor Surge» en postant deux photos accompagnées de légendes qui laissent planer le doute sur l'authenticité des clichés:

«“Nous ne voulions pas y aller, nous ne voulions pas les tuer, mais son silence persistant et ses longs bras tendus nous horrifiaient et nous réconfortaient en même temps...” 1983, photographe inconnu, présumé mort.»

«L'une des deux photographies retrouvées après l'incendie de la bibliothèque de Stirling. Connue pour avoir été prise le jour de la disparition de quatorze enfants et pour ce qu'on appelle “Le Slender Man”. Les autorités attribuent les difformités à des défauts de pellicule. L'incendie de la librairie est suvenu une semaine après la prise de cette photo, saisie comme preuve dans l'enquête. 1986, photographe: Mary Thomas, portée disparue depuis le 13 juin 1986.»

Ces deux montages se distinguent immédiatement des autres images du concours et suscitent l'enthousiasme des forumeurs avant de s'exporter bien au-delà du site. Le Slenderman devient un véritable mème: protagoniste de fan-fictions, films, jeux vidéo... et finit par sortir de l'écran. Le phénomène prend une telle ampleur que certains internautes confient voir le monstre le plus célèbre du web dans leurs cauchemars.

Anissa Weier et Morgan Geyser ont quant à elles raconté aux détectives qu'elles devaient tuer Payton Leutner pour prouver l'existence du Slenderman, devenir ses servantes et ainsi protéger leurs familles de son courroux, explique le Daily Mail.

«Elle croyait qu'il pouvait lire dans ses pensées»

Lors du procès d'Anissa Weier, aujourd'hui âgée de 15 ans, pour déterminer son état mental au moment des faits et donc sa responsabilité, l'experte psychiatre a indiqué que l'adolescente souffrait à l'époque d'un trouble psychotique partagé, aussi nommé «folie à deux». Selon elle, les deux filles ont été influencées par des sites répertoriant des «creepypasta», ces histoires inquiétantes très relayées sur internet.

«Ensemble, elles sont devenues obsédées par le Slenderman, a affirmé l'avocate d'Anissa Weier. Elle croyait qu'il pouvait lire dans ses pensées aussi bien que se téléporter et qu'il la tuerait, elle ou sa famille, si elle parlait de lui.»

Lors de sa plaidoirie, le procureur du comté de Waukesha a assuré que l'attaque au couteau avait été planifiée quatre mois avant le passage à l'acte, et qu'Anissa Weier n'avait commencé à craindre le Slanderman qu'après l'agression. Sa camarade lui avait alors fait part d'un soi-disant pacte passé avec le monstre, comme quoi il épargnerait leurs familles si elles avaient bien tué Payton Leutner. Le procès de Morgan Geyser commencera, lui, le 9 octobre.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte