La fin du monde est pour 2036

Influencé par Roland Emmerich, vous craignez la fin du monde pour 2012? Vous vous fourrez le doigt dans l'oeil jusqu'au coude. Elle est attendue pour 2036. Ce sont de très sérieux scientifiques russes qui l'affirment: un astéroïde géant risque de percuter notre planète en avril 2036, a annoncé mercredi 30 décembre le directeur de l'agence spatiale russe, Anatoli Perminov.

L'astéroïde Apophis, que tout astronaute amateur peut apercevoir au bout de sa lunette à condition d'habiter en Europe ou en Afrique du Nord, évolue aujourd'hui dans l'espace de telle sorte que sa trajectoire pourrait l'amener à percuter notre planète vers 2036. Le diamètre d'Apophis est de 350 mètres, soit trois terrains de football. La collison avec l'astéroïde pourrait entraîner par la violence de l'impact la transformation instantannée en désert d'un territoire de la taille de la France ou de graves tsunamis, selon l'agence RIA Novosti.

Les savants russes estiment qu'Apophis pourrait d'abord passer à 30 000 kilomètres de la Terre en 2029, soit plus près que grand nombre des satellites qui gravitent autour de la planète bleue. La collision aurait seulement lieu sept ans plus tard. «Mieux vaut dépenser quelques millions de dollars pour créer un système permettant de prévenir une collision que d'attendre qu'elle se produise en entraînant la mort de milliers de personnes», a indiqué Anatoli Permino à 20minutes.

Comment prévenir une collision entre deux corps spatiaux? L'utilisation d'explosifs pour désintégrer l'astéroïde, technique fréquemment utilisée dans les films, n'aurait que des conséquences aggravantes: les fragments viendraient s'écraser sur la Terre. L'Agence Spatiale Américaine (NASA) a un temps envisagé d'envoyer un vaisseau spatial à proximité d'Apophis. La force d'attraction entre les deux objets suffirait à faire changer de route l'astéroïde.

La NASA a cependant revu ses craintes à la baisse en octobre 2009. «Apophis est un corps céleste hyper-médiatisé depuis sa découverte en 2004, indique l'agence dans un communiqué. Nos tous derniers calculs indiquent que la probabilité d'une collision le 13 avril prochain est passé de 1 sur 450 000 à 1 sur 1 million.» Toutefois, la NASA confirme qu'Apophis va bien «frôler» la Terre le vendredi 13 avril en passant à seulement 30 000 kilomètres de chez vous.


Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr


[Lire l'article dans son intégralité sur 20 minutes.]

Image de une : La Terre (Wikicommons)