Monde

Au lieu de lancer un missile, la Corée du Nord organise une grande fête pour ses scientifiques

Temps de lecture : 2 min

Le pays a célébré en grande pompe ce week-end ses 69 ans.

/
L'accueil des scientifiques ayant contribué à la plus grosse explosion nucléaire en date, le 6 septembre à Pyongyang | Kim Won-Jin / AFP

Kim Jong-un a célébré la fête nationale nord-coréenne et le soixante-neuvième anniversaire de la création du pays en grande pompe, samedi 9 septembre, relate le New York Times. Pour marquer le coup, le chef suprême de la Corée du Nord a convié les ingénieurs et physiciens nucléaires à un grand banquet à Pyongyang.

Sur leur trajet entre le site d'essais nucléaires sous-terrain situé au nord-est du pays et la capitale, «les scientifiques ont été acclamés par la population rassemblée pour les voir passer», rapporte l'agence de presse du régime. À leur arrivée à Pyongyang, mercredi 6, ils ont été accueillis en héros par les militaires et des feux d'artifices.

Il fallait bien ça, en gratitude de ce que le gouvernement a nommé «un coup de massue explosif impitoyable aux impéralistes américains». À savoir, plus concrètement, le test concluant le 3 septembre d'une bombe H pouvant être installée sur un nouveau modèle de missile balistique intercontinental.

«Redoubler d'efforts»

Seoul et Tokyo avaient craint que la Corée du Nord ne commémore l'anniversaire de sa naissance, le 9 septembre 1948, en réalisant un autre test nucléaire, par exemple en lançant encore un missile intercontinenal pour défier les sanctions discutées au Conseil de sécurité de l'Onu.

Kim Jong-un n'est pas allé jusque là, mais n'a pas manqué d'inciter ses ingénieurs à «redoubler d'efforts et ne pas relâcher l'esprit dont ils ont fait preuve», affirmant que «le récent test de la bombe H est la grande victoire remportée par le peuple coréen au prix du sang alors qu'il se serre la ceinture en ces temps difficiles».

Slate.fr

Newsletters

Passer son adolescence au sein d'une milice d'extrême droite (et réussir à s'en sortir)

Passer son adolescence au sein d'une milice d'extrême droite (et réussir à s'en sortir)

Le quotidien de Daniel Southwell, quand il avait 13 ans, était régi par la paranoïa.

Les ressorts érotico-sexistes du marché de l'emploi chinois

Les ressorts érotico-sexistes du marché de l'emploi chinois

En Chine, le sexisme prospère sur le marché de l'emploi: les discriminations liées au genre s'affichent clairement sur les petites annonces, celles du gouvernement étant en tête depuis des décennies.

L'assemblée du Tennessee vote l'installation d'un monument aux fœtus avortés

L'assemblée du Tennessee vote l'installation d'un monument aux fœtus avortés

Si le texte est approuvé par le gouverneur, le monument sera placé au capitole de l'État.

Newsletters