Tech & internetCulture

On a trouvé un intérêt au Comic Sans MS (si, si)

Repéré par Diane Frances, mis à jour le 08.09.2017 à 11 h 19

Repéré sur Business Insider

Cette police que vous adorez détester permet de mieux retenir ce que vous lisez.

Enfin, Vincent Connare a de quoi être fier de sa création. En 1995, ce typographe américain travaille pour le projet Microsoft Bob, «conçu pour rendre les ordinateurs plus accessibles aux enfants», et la police Times New Roman, trop droite, ne lui paraît pas appropriée. Il décide de s'inspirer des comics, bandes dessinées de super-héros, dont la police de caractère ressemble à une écriture manuscrite.

C'est ainsi que naît Comic Sans, aussi connue sous l'appellation «Comic Sans MS» en référence à MS Bob. Mais faute de temps, cette typographie ronde désormais mondialement (et tristement) célèbre ne sera pas intégrée au logiciel. Vingt-deux ans plus tard, il semblerait que Vincent Connare ait eu raison et tienne sa revanche sur ses nombreux détracteurs.

Parce que «Comic Sans est moche, difficile à lire, elle attitre votre attention», explique Tim Harford, économiste et auteur de Messy: Comment être créatif et flexible dans un monde rangé, dans un entretien à Business Insider.

Dépasser le déjà-lu

 

Des chercheurs en psychologie de l'université de Princeton ont mené une étude sur 222 lycéens de l'Ohio qui visait à déterminer l'impact des typographies utilisées dans les documents de cours sur leur mémorisation. Dans certaines classes, tous les documents remis aux élèves étaient formatés dans une police standard et facile à lire comme Times New Roman ou Helvetica. Dans les autres classes, ils étaient dans des polices plus difficiles à déchiffrer.

«Des polices comme Haettenschweiler, cette police germanique compacte, ou Monotype Corsiva qui ressemble à l’écriture manuscrite, ou Comic Sans en italique qui, je dois l’avouer, est hideuse», précise Tim Harford.

Les résultats de l'expérience sont sans appel: les élèves qui ont travaillé avec des documents écrits dans des polices sophistiquées et considérées comme laides ont eu de meilleurs résultats aux examens que ceux qui avaient reçu les documents avec les polices basiques.

«Quand vous avez des documents en Times New Roman, c'est si facile, vous y jetez un coup d'œil et vous avez l'impression de les avoir déjà lus. Alors que quand vous avez quelque chose en Haettenschweiler ou en Comic Sans, c’est moche, c’est difficile à lire, ça captive votre attention. Et lorsque vous êtes attentif, vous pouvez dès lors commencer à comprendre le sens de ce que vous lisez. Ce petit obstacle qui semble rendre les choses plus difficiles vous aide en fait à vous concentrer sur votre travail.»

À essayer chez vous

 

Slate vous propose de tenter l'expérience. Essayez donc, seul(e) ou à plusieurs en vous partageant les textes, de retenir ce célèbre poème de Victor Hugo s'il est écrit en...

...Times New Roman:

...Helvetica:

...Comic Sans (et en italique s'il vous plaît):

...Impact (semblable à Haettenschweiler):

...Corsiva (semblable à Monotype Corsiva):

On comprend maintenant pourquoi l'un des plus anciens et célèbres sites français de paroles de chansons diffusait à ses débuts des textes en Comic Sans...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte