Allemagne

Un candidat à la mairie d'une ville allemande promet d'éliminer les chiffres arabes

Repéré par Claire Levenson, mis à jour le 02.09.2017 à 9 h 12

Repéré sur Politico Europe, Stern

Lors d'un débat filmé, le candidat du parti d'extrême-droite NPD n'a pas eu l'air d'avoir compris qu'une question sur les chiffres arabes était une blague.

Porte avec un chiffre arabe |MARCO TROVO via Flickr CC License by.

Porte avec un chiffre arabe |MARCO TROVO via Flickr CC License by.

Quatre candidats à la mairie de Völklingen, une petite ville allemande proche de la frontière française, se sont affrontés lors d'un débat électoral le 30 août. Parmi eux, il y avait Uwe Faust, qui s'est présenté comme membre du parti satirique Die Partei («le parti»), dont le nom complet est le «Parti pour le travail, l’État de droit, la protection des animaux, l’élitisme et l’initiative démocratique».

Comme il est de coutume pour les membres de ce mouvement, fondé en 2004 par les éditeurs d'un magazine satirique, Uwe Faust a posé une question absurde à Otfried Best, le candidat du NPD, parti d'extrême-droite considéré comme néonazi et qui a failli être interdit.

«M. Best, selon le code de la construction, paragraphe 126, chaque propriétaire est obligé de marquer son habitation avec un numéro donné par la municipalité. Or, je trouve inquiétant qu'à Völklingen, autant de numéros de maisons soient en chiffres arabes. Que comptez-vous faire contre cette invasion étrangère insidieuse?»

La foule de Völklingen a rigolé mais Otfried Best a d'emblée répondu de façon apparemment sérieuse:

«Attendez que je devienne maire. Je vais changer ça. Il y aura des chiffres normaux.»

Le public s'est de nouveau amusé, et Best n'a pas eu le temps d'expliquer s'il remplacerait les chiffres dit arabes, utilisés en Europe depuis le XIIe siècle, par des chiffres romains. Pendant le reste du débat, le candidat du NPD a énoncé son programme: «Il faut nettoyer Völklingen», «les étrangers doivent partir» et «si je suis maire, la sécurité sera assurée à Völklingen».

Tout comme le NPD, le parti satirique Die Partei a réussi à faire élire un de ses candidats au Parlement européen en 2014, avec respectivement 1% et 0,6% des voix lors de ce scrutin. Si le NPD reste très minoritaire, un autre parti d'extrême-droite, l'Alternative pour l'Allemagne (AfD), est crédité d'environ 9% d'intentions de vote quelques semaines avant les élections fédérales du 24 septembre, le seuil pour envoyer des élus au Bundestag étant de 5% des voix.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte