Science & santé

Comment les chats peuvent-ils parfois survivre à de terribles chutes?

Repéré par Vincent Manilève, mis à jour le 31.08.2017 à 16 h 51

Repéré sur WIRED

Tout est une question de vitesse et de poids apparent.

Chat | via Maxpixel CC License by

Chat | via Maxpixel CC License by

Les chats sont décidément bien fascinants, et paradoxaux. En effet, il est acquis qu'ils peuvent survivre à des chutes depuis des fenêtres ou des balcons, à condition que ces derniers ne tombent pas du cinquième étage. Mais saviez-vous que les félins peuvent également espérer survivre à des chutes depuis des étages très élevés, par exemple du neuvième ou du dixième étage?

Sur Wired, un spécialiste de la physique a étudié cet étrange phénomène et explique que tout dépend de la résistance à l'air et du poids apparent lié à la force de gravité. 

«Quand un objet tombe, note Wired, il y a essentiellement deux forces qui agissent dessus. Il y a la force de gravité qui dépend du champ gravitationnel (9,8 N/kg sur Terre) et de la masse de l'objet. L'autre force est la force de résistance de l'air.»

Cette dernière augmente avec la vitesse de l'objet car elle pousse dans la direction inverse du déplacement de l'objet.

Dix-huit mètres, la hauteur de la mort

 

Le spécialiste de Wired a alors utilisé un calcul numérique pour appliquer ces règles de physique à la chute d'un chat et faire dans un premier temps une estimation de sa vitesse à plusieurs étapes du déplacement. «Durant chacune de ces étapes, les forces sont plus ou moins constantes, donc le mouvement peut-être calculé. Plus l'écart entre chaque étape sera petit, et meilleur sera le calcul. Néanmoins, plus il y a d'étapes et plus vous aurez besoin de faire des calculs.» D'où l'importance de l'ordinateur pour analyser une chute de chat et nous apprendre qu'il lui faudrait un peu plus de cinq secondes pour faire une chute de cent mètres.

Après avoir détaillé ses calculs, il a défini deux critères importants pour savoir quand est-ce qu'un chat peut espérer survivre ou non à ces longues chutes.

«D'abord, la vitesse d'impact. Les vitesses d'impact élevées sont mauvaises parce que le chat va arriver plus vite au sol. Ensuite, il y a le poids apparent à l'impact. Les poids apparents moins élevés sont mauvais parce que le chat sera en position d'atterrir sur ses pattes au lieu de s'étendre et de se détendre.»

Pour qu'un chat puisse éventuellement survive à une chute, il faut donc trouver la hauteur à laquelle la vitesse d'impact sera la plus faible et le poids apparent le plus élevé. Grâce à des calculs, Wired a donc mis en place un taux de survie en fonction de la hauteur de la chute. Résultat, le risque le plus élevé se situe à 18 mètres de hauteur, soit six étages environ. Au-delà, il est intéressant de noter que les chances de survie repartent à la hausse. En théorie en tout cas. 

animauxchatchute
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte