Monde / Culture

Les années 2000 racontées par les séries TV

Temps de lecture : 2 min

Les années 2000, c'est une profonde crise financière, l'avènement de la technologie accessible à l'échelle individuelle, la crainte du terrorisme. Les séries télévisées américaines reflètent les changements de fond de la décennie qui s'achève. C'est ce qu'expliquent Pierre Langlais et le professeur de philosophie Thibaut de Saint Maurice, interviewés sur France Inter.

Dans Les Simpsons, Homer explique ainsi qu'avec son emprunt sur hypothèque, il a «tout le fric qu'il veut». «J'emprunte tout le fric que je veux, et c'est la maison qui doit payer les facteurs, hihihi». Quand finalement Marge s'inquiète des factures, Homère la rassure: «C'est comme quand on paye pas la facture de téléphone, ils arrêtent de nous appeler.» Et face au banquier qui leur annonce une dette démesurée: «Quand vous m'avez donné ce fric, vous m'avez dit que j'aurai à le rembourser qu'à l'avenir. C'est pas l'avenir là, c'est le moment bien présent.» Explication des subprimes.

Les séries TV ont toujours cette force de pouvoir rebondir sur l'actualité, souligne Pierre Langlais— qui précise que des séries comme Desperate Housewives ont aussi abordé la crise.

Les séries disent très simplement ce que les discours politiques, économiques, médiatiques, disent de façon plus compliquée, ajoute Thibaut de Saint Maurice.

[Ecouter l'émission complète sur FranceInter.com]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de une: Les Simpsons

Newsletters

Il est temps de se faire de nouveau du souci à propos de la Corée du Nord

Il est temps de se faire de nouveau du souci à propos de la Corée du Nord

Pendant que le monde entier avait les yeux braqués sur l'Ukraine, Kim Jong-un en a profité pour tester un nombre alarmant de missiles.

Au Texas, une église vient en aide aux femmes qui souhaitent avorter

Au Texas, une église vient en aide aux femmes qui souhaitent avorter

C'est dans l'une des villes les plus religieuses des États-Unis, à Dallas, que la First Unitarian Church tente de trouver des solutions à l'interdiction de l'IVG.

La fin du droit à l'IVG, nouvelle étape du tournant théocratique des États-Unis

La fin du droit à l'IVG, nouvelle étape du tournant théocratique des États-Unis

Après le droit à l'avortement, la droite religieuse pourrait remettre en question la contraception et le mariage pour tous.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio