Culture / Monde

Les années 2000 racontées par les séries TV

Temps de lecture : 2 min

Les années 2000, c'est une profonde crise financière, l'avènement de la technologie accessible à l'échelle individuelle, la crainte du terrorisme. Les séries télévisées américaines reflètent les changements de fond de la décennie qui s'achève. C'est ce qu'expliquent Pierre Langlais et le professeur de philosophie Thibaut de Saint Maurice, interviewés sur France Inter.



Dans Les Simpsons, Homer explique ainsi qu'avec son emprunt sur hypothèque, il a «tout le fric qu'il veut». «J'emprunte tout le fric que je veux, et c'est la maison qui doit payer les facteurs, hihihi». Quand finalement Marge s'inquiète des factures, Homère la rassure: «C'est comme quand on paye pas la facture de téléphone, ils arrêtent de nous appeler.» Et face au banquier qui leur annonce une dette démesurée: «Quand vous m'avez donné ce fric, vous m'avez dit que j'aurai à le rembourser qu'à l'avenir. C'est pas l'avenir là, c'est le moment bien présent.» Explication des subprimes.

Les séries TV ont toujours cette force de pouvoir rebondir sur l'actualité, souligne Pierre Langlais— qui précise que des séries comme Desperate Housewives ont aussi abordé la crise.

Les séries disent très simplement ce que les discours politiques, économiques, médiatiques, disent de façon plus compliquée, ajoute Thibaut de Saint Maurice.

[Ecouter l'émission complète sur FranceInter.com]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de une: Les Simpsons

Slate.fr

Newsletters

Les idées des Lumières ont façonné les questions de race et de suprématie blanche

Les idées des Lumières ont façonné les questions de race et de suprématie blanche

Comment les Lumières ont créé la pensée raciste contemporaine et pourquoi nous ne devons pas le passer sous silence.

«Bella ciao» ou l'assassinat de la gauche par le vide

«Bella ciao» ou l'assassinat de la gauche par le vide

La reprise de la chanson révolutionnaire italienne sonne-t-elle le glas de la gauche? L’appropriation avérée par le marché de symboles de la gauche contribue à affaiblir celle-ci.

Hitchcock, Zanuck, Cohn, Warner et Mayer étaient les Weinstein du XXe siècle

Hitchcock, Zanuck, Cohn, Warner et Mayer étaient les Weinstein du XXe siècle

Avec des hommes tout-puissants à leur tête, les studios hollywoodiens avaient fait du harcèlement, du viol et du chantage sexuel des pratiques systémiques. Des maisons closes trop pleines, comme les décrivait Marilyn Monroe.

Newsletters