Culture

Et si le grand gagnant de «Game of Thrones» était George R.R. Martin ?

Repéré par Fabien Jannic-Cherbonnel, mis à jour le 26.08.2017 à 15 h 22

Repéré sur The Ringer

Alors que la série de HBO accumule les problèmes et les incohérences, la conclusion tant attendue par les fans pourrait venir de George R.R. Martin, l'auteur de la série.

STR / AFP

STR / AFP

Et si finalement, le grand gagnant de la saison 7 de «Game of Thrones» n'était pas Jon Snow ou Cersei Lannister, mais George R.R. Martin ? C’est en tout cas ce que pense le site The Ringer.

L’auteur de la série du «Trône de fer» paraissait pourtant bien en peine. Le 22 juillet dernier, dans une note publiée sur son blog personnel, Martin expliquait ne toujours pas savoir quand son prochain livre «The Winds of Winter» sera disponible : «Combien de mois ? Bonne question», écrivait-il. Une conclusion s’imposait donc, George R.R. Martin s’était fait dépassé par la série de HBO, et ne savait pas comment terminer sa propre saga littéraire.

Fin juin, c’était donc bien la série de HBO qui semblait la plus à même de pouvoir apporter une conclusion à l’épopée de Jon et Daenerys. Et pourtant, explique The Ringer, après la diffusion des six premiers épisodes de la saison 7, «Martin apparaît, pour la première fois depuis que la série a dépassé les romans, comme le meilleur espoir d’une conclusion satisfaisante».

Et cela n’a rien de très surprenant, tant la saison 7 du phénomène télévisuel est critiqué par la presse pour ses incohérences. Un des problèmes, cité par les critiques, est l’abandon total de tout réalisme dans les temps de trajets des personnages, ce qui rend «la série incapable à trouver l'équilibre en la complexité des manigances politiques et la simplicité familière de l'heroic fantasy». À cela s’ajoute une absence d’enjeu dramatique, puisque les personnages ne semblent plus courir aucun risque de mourir par surprise

Il se pourrait bien, poursuit The Ringer, que l’absence de livres sur lesquels la série peut se baser commence à se faire sentir : «beaucoup de journalistes ont décrit les récents épisodes comme ressemblant à des fanfictions, sans la patte de Martin». Certes, il est possible que l’auteur du «Trône de Fer» ait lui aussi du mal conclure son histoire et qu’il s’achemine vers la même fin que la série. Mais, explique le site américain, la différence pour Martin est qu’il a tout loisir de prendre son temps et de raconter son histoire sur des centaines de pages. Les fans savent déjà vers qui ils se tourneront si la saison 8 de «Games of Thrones» est décevante.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte