Monde

Presque tous les pays dans le monde pourraient se lancer dans le 100% énergies renouvelables

Repéré par Vincent Manilève, mis à jour le 25.08.2017 à 16 h 39

Repéré sur Popular Science

Les moyens sont déjà là.

Énergie éolienne | Boke9a via Pixabay CC License by

Énergie éolienne | Boke9a via Pixabay CC License by

La planète est prête pour dire au revoir aux énergies fossiles. C'est en tout cas ce qu'affirme une étude publiée dans le journal Joule et relayée par le site Popular Science. Elle propose une feuille de route pour l'énergie pour 139 pays responsables de 99% de la pollution mondiale, expliquant à chaque fois quelles ressources sont nécessaire pour que chacun puisse se passer des énergies fossiles et adopter les renouvelables. «Selon les résultats de l'analyse, la planète est pratiquement prête à se reposer uniquement sur le renouvelable d'ici 2050», note Popular Science.

Des efforts sont déjà fournis, des promesses ont été faites grâce aux Accords de Paris. Mais concrètement, comment une étude peut-elle être aussi affirmative quand on connaît la résistance de certains pays industriels face à des contraintes qui freineraient leur développement économique? Mark Jacobson et son équipe ont listé l'énergie solaire, la géothermie ainsi que le vent à disposition de chaque pays. Ensuite, ils ont calculé combien d'énergie il faudrait pour atteindre 80% d'énergies vertes d'ici 2030 et 100% d'ici 2050. «J'étais surpris de voir combien de pays avaient des ressources suffisantes pour s'alimenter en énergie renouvelable à 100% avec le vent, l'eau et le soleil», explique Jacobson.

Mieux encore, la technologie actuelle suffirait pour atteindre ces objectifs. Ce sera plus dur pour les petits pays en termes de surface, mais pas impossible. Les États pourraient installer des panneaux solaires sur les immeubles ou des éoliennes dans les champs et les fermes. Popular Science insiste aussi sur un autre point, très important: «Il a calculé que l'énergie renouvelable pourrait empêcher la mort prématurée de 4,6 millions de personnes d'ici 2050, ajoutant également 24,3 millions d'emplois à l'économie. Cela sauverait aussi 50 milliards de dollars pour le climat et les coûts liés à la pollution.»

Si toutes les entreprises décident de passer à l'énergie renouvelable (rêvons un peu), il y a une phase où sa production baissera. Mais il ne faut pas oublier qu'une partie des énergies renouvelables déjà produite sert à financer l'utilisation des énergies fossiles, et qu'au final, chaque pays pourrait se reposer sur ces ressources non polluantes. «Nous pensons qu'une transition est possible et bénéfique de bien des façons, et il y a peu de défauts, conclut le chercheur. Comme pour tout, vous ne voulez pas changer, et c'est difficile de changer si ce qui est en place fonctionne. Mais, actuellement, les choses fonctionnent avec des conséquences monstrueuses.»

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte