Science & santéMonde

Sur l'éclipse comme sur le reste, Trump préfère ne pas suivre les conseils des experts

Repéré par Grégor Brandy, mis à jour le 22.08.2017 à 13 h 12

Repéré sur The New York Times

Devinez qui a rapidement regardé l'éclipse sans protéger ses yeux?

Donald Trump regardant l'éclipse depuis la Maison Blanche, le 21 août 2017. NICHOLAS KAMM / AFP

Donald Trump regardant l'éclipse depuis la Maison Blanche, le 21 août 2017. NICHOLAS KAMM / AFP

Il y avait une chose à ne pas faire, et Donald Trump l'a faite: lundi 21 août, alors que les médias américains et les autorités prévenaient les passionnés depuis plusieurs jours déjà des dangers d'observer la gigantesque éclipse solaire sans lunettes de protection, le président américain a décidé de n'en faire qu'à sa tête. Selon les journalistes présents sur place, «à approximativement 14h39, le président s'est mis à faire des gestes en direction de la foule présente un peu plus bas, et a pointé un doigt vers le ciel. À ce moment-là, un des conseillers de la Maison Blanche lui a crié: “Ne regardez pas”.» Évidemment, Donald Trump a brièvement regardé le soleil en train d'être recouvert par la Lune.

Du petit lait, forcément, pour ceux qui le suivent jour après jour, comme la journaliste du New York Times Maggie Haberman, qui voit dans cette anecdote le symbole d'une tendance plus large qui veut que le président américain fait quasiment toujours l'inverse de ce qu'on lui dit.

Et le site de son quotidien de commencer un article sur cet incident par cette petite phrase assassine: «Bien sûr qu'il a regardé.»

«M. Trump l'a fait une fois de plus. Il s'est déjà défait des responsables de parti, des précédents historiques, de la gravité politique, du décorum de l'État, alors pourquoi pas du soleil? Le réflexe semblait familier: le besoin de satisfaction instantanée –au risque de s'endommager la rétine– qui le pousse à tweeter à n'importe quelle heure, à rechercher un peu d'approbation en temps réel. [...] L'esprit de contradiction face à des experts qui pensent savoir mieux que lui, qui n'ont pas l'audace de regarder, qui ont dit qu'il n'avait aucune chance en Pennsylvanie [un des États clefs qui lui a permis de remporter la présidentielle, ndlr]

Reste que contrairement à ce qui s'est passé lors de ses dernières sorties, parfois effectuées malgré les conseils de ses plus proches conseillers ou alliés, Donald Trump ne semble pas avoir subi les conséquences de ses actes cette fois-ci. Aucun article de presse ou communiqué de la Maison Blanche n'indique que le président n'a eu à consulter un ophtalmologue après avoir brièvement contemplé l'éclipse à l'œil nu. Mais il a en revanche bien eu droit aux habituelles moqueries.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte