Tech & internet

Microsoft l'assure: plus de gens utilisent Bing que vous ne le pensez

Repéré par Grégor Brandy, mis à jour le 20.08.2017 à 13 h 42

Repéré sur Ars Technica, Gizmodo

L'entreprise américaine assure que son moteur de recherche réalise 9% des recherches mondiales.

Michael Buckner / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Michael Buckner / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Si vous passez un peu de temps sur internet, vous avez peut-être déjà vu passer cette blague qui veut que la seule utilité d'Internet Explorer (depuis devenu Microsoft Edge), est de permettre de télécharger un autre navigateur internet. Dans le même genre, une autre blague veut que Bing, le moteur de recherche de Microsoft, ne serve qu'à chercher Google, voire à trouver la page d'un autre navigateur que l'on pourra télécharger pour remplacer Microsoft Edge.

 

Pourtant, il existe vraiment des gens qui utilisent Bing régulièrement, et Microsoft tient à le faire savoir. L'entreprise américaine assure qu'un tiers des recherches faites sur internet aux États-Unis «passent par Bing, soit directement, soit via Yahoo ou AOL (qui utilisent tous les deux les résultats générés par Microsoft)», explique Ars Technica. Gizmodo souligne ainsi qu'il faut tenir compte de toutes ces personnes qui utilisent Bing, parce que leurs appareils proposent cette option en premier.

«Puisque la vaste majorité des nouvelles ventes d'ordinateurs sont pour des appareils Windows, sur lesquels se trouve déjà Internet Explorer ou Edge avec Bing, on peut facilement imaginer qu'il y a assez d'employés, de personnes âgées et d'autres personnes qui se foutent du navigateur qu'ils utilisent pour atteindre une telle part de marché. Ils sont bien réels, et ils sont là, en train de Binger et de ne pas remarquer des pénis dessinés dans le sable

En France, Microsoft assure que 19% des recherches effectuées sur internet passent par Bing. Au total, l'entreprise de Redmond revendique 9% du marché mondial. Et en diffusant ces chiffres, Microsoft souhaite à la fois montrer qu'il gagne en importance dans ce milieu, et surtout attirer les annonceurs, indique Ars Technica.

«La vraie cible de ce genre de données, c'est bien entendu les annonceurs. En montrant que Bing est vraiment utilisé par de nombreuses personnes, Microsoft espère devenir plus attirant auprès de ceux qui veulent placer leur pub à côté des résultats de recherche.»

Et au passage tenter d'effacer l'image d'un rival bien lointain de Google.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte