HistoireMonde

Des militants d'extrême-droite exigent le retrait d'une statue de Lénine à Seattle

Repéré par Claire Levenson, mis à jour le 19.08.2017 à 8 h 38

Repéré sur Huffington Post, Seattle Post-Intelligencer

Des manifestants pro-Trump ont convaincu le maire de Seattle de se débarrasser d'une statue de Lénine.

Lenin of Fremont | Ivan Meljac via Flickr CC License by

Lenin of Fremont | Ivan Meljac via Flickr CC License by

Dans une dizaine de villes américaines, des statues, plaques et monuments à la gloire de la cause sudiste ont été retirées, et de nombreuses autres municipalités ont commencé à débattre du retrait de ces monuments. Pour riposter, les fans de Donald Trump se sont trouvé leur propre monument à détester: une statue de Lénine dans un parc de Seattle.  

«Il y a une statue de Lénine, qui est responsable de la mort de millions de gens, à Seattle. Où sont les manifestations?», a demandé un éditeur du site conservateur Breitbart sur Twitter. 

Un jour après ce tweet, l'agitateur d'extrême-droite Jack Posobiec était sur place pour manifester avec six autres jeunes qui portaient des pancartes «Lénine est Hitler», «100 millions de morts» et «marxisme = intolérance».

«Tous les gens qui ont été ciblés par la haine de l'extrême-gauche —cette statue les représente, cette statue représente leur meurtre. Il est russe. Il n'est pas américain. C'est une idole du mal et elle doit être démolie», a déclaré Posobiec aux journalistes.

Avant ce combat anti-Lénine, Posobiec s'était fait connaître du grand public pour avoir diffusé le Pizzagate, une théorie complotiste selon laquelle des proches d'Hillary Clinton géraient un réseau pédophile dans une pizzeria.

Contrairement aux statues confédérées, cette statue de Lénine est une propriété privée: elle a été amenée à Seattle par un ancien soldat américain qui enseignait en Slovaquie à la fin des années 1980. Sa famille a depuis mis le monument en vente pour 250.000 dollars, et si Posobiec et ses amis veulent bien payer, ils pourront donc faire disparaître le Lénine de Seattle.

Malgré le nombre limité de manifestants (le Huffington Post a qualifié le rassemblement de «manif de droite la plus triste du monde»), le maire démocrate de Seattle s'est déclaré d'accord pour déboulonner la statue de Lénine. Il a aussi dit qu'un monument confédéré devrait disparaître d'un autre parc.

«Nous devons retirer tous ces symboles, quelle que soit l'affiliation politique qui leur a été conférée depuis des décennies. Cela inclut les monuments confédérés et les statues idolâtrant le fondateur du régime autoritaire soviétique».

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte