Économie

La tablette numérique d'Apple baptisée iSlate ?

Temps de lecture : 2 min

iSlate, le nom de la future tablette numérique d'Apple? La rumeur s'intensifie. Les férus de nouvelles technologies du blog Gizmodo expliquent qu'Apple aurait créé une société écran appelée Slate Computing qui possède la marque déposée «iSlate».

MacRumors a découvert que la créatrice de cette société n'est autre que Regina Porter, responsable des marques chez Apple. Une entité juridique domiciliée à Trinité et Tobago aurait également déposé la marque commerciale «iSlate» pour l'Union Européenne. «Trinité et Tobago a déjà été utilisée par le passé pour déposer des marques européennes y compris celles pour l'iPhone» rappelle Gizmodo. Apple aurait donc décidé de protéger le nom de sa tablette avant de le révéler au grand public. La tablette pourrait être commercialisée dès janvier selon ecranmobile.Les journalistes spécialisés high-tech croient même savoir que certains développeurs iPhone auraient été contactés pour adapter leurs applications à des écrans de plus grande taille.

A mi-chemin entre l'iPodtouch géant et le MacBook la tablette permettrait de naviguer sur le web, d'utiliser toutes les applications iPhone, d'écouter de la musique, de stocker des photos, regarder des vidéos, le tout via un écran tactile.

[
Lire les articles dans leur intégralité sur Gizmodo, MacRumors et Ecranmobile.]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de une : David Gsteadman (Creative Commons)

Slate.fr

Newsletters

La croissance économique n'augmente pas forcément le bien-être

La croissance économique n'augmente pas forcément le bien-être

Un rapport statistique montre qu'il existe des divergences entre les pays étudiés.

Votre portefeuille peut continuer à préférer le train

Votre portefeuille peut continuer à préférer le train

Nous avons comparé: pour une même période, l'avion reste plus onéreux que le train. Il pollue surtout cinquante fois plus.

Les salaires des footballeurs se justifient mieux économiquement que ceux des PDG

Les salaires des footballeurs se justifient mieux économiquement que ceux des PDG

Les stars du ballon rond et les grands patrons gagnent presque les même salaires. Il est pourtant mieux vu de toucher 100 millions d'euros par an quand on est footballeur que quand on est PDG.

Newsletters