FranceParents & enfants

Voici ce qu'il faut faire pour supporter votre famille

Marie Kock et Stylist, mis à jour le 29.08.2017 à 10 h 15

Trucs et astuces pour rendre les moments familiaux moins éprouvants.

«Portrait de la famille De Boucheron»  | Cornelis de Zeeuw via Wikipedia commons License by

«Portrait de la famille De Boucheron» | Cornelis de Zeeuw via Wikipedia commons License by

Savez-vous qui a remporté le Pulitzer cette année? Ben, c’est pas nous. C’est le Storm Lake Times, qui s’est fighté avec tout ce qui se fait de pire pour l’agriculture, Monsanto en tête. Qu’est-ce qui a fait la force de cette toute petite rédaction de dix personnes, dans un bled de l’Iowa? C’est d’être une entreprise familiale (même le chien participe en allant livrer les journaux). Bosser en famille (gendre compris), c’est aussi la solution qu’a retenue Donald Trump pour diriger son empire puis les États-Unis ou encore Zone téléchargement, le site de piratage fermé à la fin de l’année et qui rapportait à leurs membres 1,5 million d’euros par an. Une façon de faire du business si florissante qu’Euronext a lancé en février le premier indice boursier européen pour les entreprises familiales.

Rassurez-vous, on ne va pas vous donner des conseils pour monter en famille votre start-up de dick-spinner. Mais à défaut de vous lancer dans le business familial, on vous propose d’apprendre à gérer votre famille comme une entreprise. Et si ça ne vous permet pas de régner sur l’Amérique, cela devrait vous aider à supporter les prochains week-ends, vacances, dîners avec votre tribu, bref tous ces moments dont vous sortez inévitablement en fredonnant les yeux tristes: « Mais qu’est-ce qui pourrait sauver l’amour?» Vous n’êtes pas sûrs de vouloir investir? Stylist vous a fait un business plan.

1.S'affranchir du sentimentalisme

Votre business model: Kanye West qui, pour parler de sa famille, explique: «Nous sommes une industrie.» Un principe supra-familial qui lui a permis de surmonter ses problèmes de cash, sa séparation temporaire et son nervous breakdown.

Votre stratégie: vous vous transformez en Logan (le X-Men, pas la voiture) dès que vous passez plus de trois jours avec les personnes qui vous ont appris à aller sur le pot (ça leur donne depuis plusieurs décennies un sentiment de supériorité inébranlable sur votre personne)? Même si ça peut paraître contre-intuitif, c’est probablement parce que vous y mettez trop d’affect. Définissez à la place quels peuvent être vos intérêts communs et donc supérieurs à votre craving d’affection qui embarrasse tout le monde.

Prenez exemple sur les familles bourgeoises qui ont toujours su se haïr et être en même temps des hôtes délicieux, juste parce qu’étaler leur éducation vaut plus que les scarifications de la petite dernière. Personne dans votre famille n’a envie de s’occuper à plein-temps de votre tatie zinzin qui se prend pour Joséphine de Beauharnais depuis l’élection de Macron? Ne perdez pas votre temps à déterminer lequel d’entre vous a moins utilisé ses réserves de compassion pour lui refiler le bébé: faites front commun pour l’appeler tata Jojo et la laisser se débrouiller toute seule («Ne t’inquiète pas, Emmanuel te rejoint dès qu’il a fini sa journée à l’Élysée, sinon t’as qu’à appeler Louis-Napoléon, hein, ça lui fera plaisir d’avoir de tes nouvelles.»)

2.Les foutre au turbin

 

Votre business model: la cuisinière blogueuse Mimi Thorisson, qui a délégué à son mari photographe la mise en scène H24 de sa vie parfaite dans le Médoc où, comme figurants au poil soyeux, apparaissent régulièrement ses huit enfants et ses neuf chiens.

 

À table! @alice_in_winederland

Une publication partagée par Mimi Thorisson (@mimithor) le

 

Votre stratégie: ce n’est pas parce que vous n’avez pas 250.000 abonnés sur Instagram que vous ne pouvez pas attendre de la part de votre famille un peu d’aide dans votre grand projet de vie: monter un ashram fumeur pour concilier les deux seuls trucs qui vous donnent l’impression de respirer à pleins poumons. Votre mère aimerait passer plus de temps avec vous pour vous expliquer que vous vous organisez comme un manche? Proposez-lui de tenir l’accueil et de gérer vos plannings. Votre père trouve que vos skills en yoga ne sont rien à côté de ce que peut faire le Cirque du soleil? (Il n’a pas tort, mais est-ce nécessaire de le raconter à sa boulangère?) Installez-le à l’entrée comme une égérie de la pensée négative (près de son ex-femme, il est au sommet de son art) et expliquez à tous vos potentiels clients qu’il n’a jamais voulu faire de yoga et ben, voilà le résultat. Normalement, ils devraient acheter directement la carte platinum de 50 cours. Surtout s’ils aperçoivent dans le fond de la salle votre cousin, qui n’a jamais réussi à se lever pour aller chercher du boulot et qui est en train de battre le record de savasana (à l’heure où nous imprimons, il est couché en étoile depuis vingt-trois jours).

3.S'affranchir des règles

Votre business model: la «famille» de Fast and Furious (trente-trois punchlines sur le sujet dans la franchise) qui, sous prétexte de rester all together no matter what, se permet de bousiller, au cours de ses missions, des villes entières et des bagnoles de milliardaires dans la joie (contagieuse, on vous l’accorde).

Votre stratégie: plutôt que de mourir de honte chaque fois que votre mère rafle tous les mini-pots de confiture au buffet de l’hôtel, adoptez la Dominic Toretto attitude: marchez avec fierté dans le lobby au rythme des cling cling cling de son sac à main, piochez dans l’un des bouquets la rose que vous effeuillerez sur votre trajet et, au moment du check-out, quand on vous demandera si tout s’est bien passé, répondez simplement :«We’re family.» On devrait vous appeler un uber Van sans que vous ayez à le solliciter.

Le truc, c’est de transformer tout ce qui vous est pénible en affirmation du code d’honneur de votre petite mafia familiale. Et en profiter pour vous permettre en leur présence des actes qui normalement vous tétanisent: négocier un abonnement téléphonique décent, fermer son clapet au gars deux rangs derrière vous qui vous empêche de vous concentrer sérieusement sur Baywatch, arrêter de vous faire manspreader dans le métro grâce à vos rudiments de kung-fu. Le tout avec, en fond de scène, votre famille au complet qui multiplie les dab.

4.Faire jouer la concurrence interne

Votre business model: la famille Jenner, qui rivalise de projets pour mieux se classer dans leur propre classement Forbes. Et ce n’est pas Kim Kardashian, malgré sa fortune estimée à 85 millions de dollars, qui se place en haut du tableau mais Caitlyn Jenner (100 millions). Un cercle vertueux puisque même le frère gênant, Rob, ferme lamentablement la marche, mais à 2,5 millions de dollars quand même.

Votre stratégie: rivaliser mais indirectement, pour ne pas exaucer les attentes de tout parent qui se respecte: voir leurs enfants se déchirer pour essayer de les combler sans jamais les dépasser (si vous franchissez cette ligne, c’est généralement le moment où ils trouvent que vous commencez à faire de la merde). On vous balance à chaque Noël la réussite de votre cousin digital influenceur? Ne perdez pas votre temps à expliquer à votre famille que c’est un métier qui n’existe pas.

Imaginez à la place que, dès que vous êtes en leur présence, vous êtes en train de faire une story Instagram. Hurlez de joie silencieuse quand on vous passe la soupière du dîner, tapez une pose mannequin quand vous videz le lave-vaisselle, cat-walkez pour vous rendre à la salle de bain, réagissez à chaque réflexion par un haussement de sourcils façon Boomerang. Bref, montrez à votre famille (et à votre cousin) ce que c’est que d’être une professionnelle. En plus, ils devraient être terrifiés par votre comportement erratique et exaucer vos moindres désirs de peur que vous vous mettiez encore à tournoyer en racontant votre journée à votre brosse à cheveux.

 

Marie Kock
Marie Kock (19 articles)
Journaliste
Stylist
Stylist (148 articles)
Mode, culture, beauté, société.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte