Monde

Un site d'opposition annonce la mort d'un neveu de Moussavi dans les manifestations

Temps de lecture : 2 min

Plusieurs personnes ont été tuées dans une nouvelle série de manifestations, dimanche en Iran. Au moins quatre, selon la police iranienne qui dément que ces décès soient victimes de la répression policière. Dans un communiqué, le Quai d'Orsay exprime «sa grande anxiété» et avance un bilan «d'au moins» huit morts. Selon Le Parisien citant le site de l'opposition Parlemannews.ir, Seyyed Ali Moussavi, âgé de 35 ans, «a été atteint ce midi d'une balle à la poitrine place Enghelab (NDLR: dans le centre de Téhéran) et est mort après avoir été transféré à l'hôpital Ibn Sina». Il est le neveu de Mir Hossein Moussavi, le principal adversaire du chef de l'Etat à la présidentielle très controversée du 12 juin dernier, qui n'a cessé de crier à la fraude électorale.

Le Parisien a repéré plusieurs vidéos postées samedi sur Youtube, tournées par des manifestants ou des touristes. La première semble émaner de touristes japonais. La seconde est de provenance indéterminée.

Regardez les vidéos

Newsletters

Faire la paix avec Israël pour contrer l'Iran, la nouvelle stratégie de certains pays arabes

Faire la paix avec Israël pour contrer l'Iran, la nouvelle stratégie de certains pays arabes

Le 15 septembre, les dirigeants d'Israël, des Émirats arabes unis et de Bahreïn se sont retrouvés à la Maison-Blanche pour apposer leurs signatures aux accords d'Abraham. Il s'agit de deux traités de paix entre Jérusalem et Abou Dabi d...

En Turquie, la «Patrie bleue» révèle l'alliance des islamistes et des nationalistes

En Turquie, la «Patrie bleue» révèle l'alliance des islamistes et des nationalistes

Les défenseurs de cette doctrine affirment qu'elle protège les intérêts de l'État turc et réfutent les accusations d'expansionnisme.

L'indépendantisme écossais se rebiffe contre la BBC

L'indépendantisme écossais se rebiffe contre la BBC

En interrompant la diffusion des conférences de presse de la Première ministre sur la pandémie de Covid-19, la chaîne britannique s'est attirée les foudres de nombre d'Écossais·es.

Newsletters