Sciences

Découverte autour de Tau Ceti de deux nouvelles planètes potentiellement habitables

Temps de lecture : 2 min

Elles gravitent autour de cette étoile située à seulement 12 années-lumière de la Terre et particulièrement similaire à notre Soleil.

L'atmosphère de la Terre | Judy Schmidt via Flickr CC License by
L'atmosphère de la Terre | Judy Schmidt via Flickr CC License by

Les découvertes de planètes possiblement habitables, dont les caractéristiques sont proches de notre Terre, ne sont pas rares. Mais ces deux petites dernières, dénichées par une équipe de chercheurs internationaux dirigés par l’université de Hertfordshire, sont spéciales.

The Independent explique qu’elles gravitent autour de Tau Ceti, l’étoile la plus proche de notre système solaire à partager des caractéristiques de taille et de luminosité similaires au Soleil. S’y rendre prendrait «seulement» douze années-lumière.

Les chercheurs ont pu observer Tau Ceti osciller, et ils ont ensuite découvert que ce faible mouvement était dû au phénomène de gravitation de quatre planètes autour de cette étoile. En 2013, les scientifiques avaient repéré des oscillations similaires, mais elles provenaient de l’activité solaire à la surface de l’étoile.

La possibilité d'une vie

Fabo Feng, chercheur en chef de l’université de Herfordshire, a déclaré que son équipe et lui apprennaient «lentement à faire la différence entre les oscillations provenant de l’activité solaire et celles causées par les planètes autour de l’étoile».

Deux de ces planètes, qui n’ont pas encore de nom, se situent selon les scientifiques dans la zone d’habitabilité de Tau Ceti. C’est-à-dire l’endroit où les températures ne sont ni trop élevées ni trop basses pour contenir de l’eau sous forme liquide. Leur taille fait également de cette trouvaille une découverte inédite: elles équivalent en effet à 1.7 Terres, ce qui en font les «super-Terres» les plus petites jamais découvertes. Pour les chercheurs, ce sont des signes encourageants qui signifient qu'elles pourraient abriter des formes de vie.

Même si on pourrait imaginer des humains y vivre, ces planètes pourtant «proches» sont encore trop éloignées pour pouvoir s’y rendre avec la technologie actuellement à notre disposition. De plus, l’étoile semble entourée d’un disque de débris, ce qui suggère que les planètes pourraient régulièrement être frappées par des astéroïdes ou des comètes.

Slate.fr

Newsletters

Le monde est petit et ce n'est pas qu'une impression

Le monde est petit et ce n'est pas qu'une impression

Une scientifique revient sur les théories du réseau adaptées à l'heure d'internet.

Abdus Salam, premier prix Nobel musulman, renié par le Pakistan

Abdus Salam, premier prix Nobel musulman, renié par le Pakistan

Le scientifique pakistanais a contribué à la découverte majeure du boson de Higgs. Mais dans son pays d'origine, rares sont les personnes qui lui rendent hommage.

Il est possible d'hériter de plus d'ADN d'un parent que de l'autre

Il est possible d'hériter de plus d'ADN d'un parent que de l'autre

En étudiant l'ADN de plus de quatre millions d'individus, des scientifiques découvrent que de nombreuses personnes vivent avec des anomalies chromosomiques non détectées.

Newsletters