La disparition de Vic Chesnutt

Slate.fr, mis à jour le 26.12.2009 à 12 h 26

Vic Chesnutt, 45 ans, auteur de chansons déchirantes, est décédé le 25 décembre, à Athens, en Georgie, des suites d'une nouvelle tentative de suicide aux médicaments, des relaxants musculaires. Selon Billboard, la nouvelle s'est d'abord répandu via Twitter: «une autre tentative de suicide, ça a l'air grave, s'il survit, il pourrait y avoir des dommages au cerveau», a écrit Kristin Hersh, une musicienne avec qui Chesnutt avait collaboré. Le décès a été confirmé par son label.

Après un accident de voiture alors qu'il avait 18 ans, Vic Chesnutt est resté paralysé et ne se déplaçait qu'en fauteuil roulant. Ce qui a beaucoup influencé sa façon de jouer (très folk), évidemment aussi sa manière de raconter des histoires, et d'appuyer sur les cordes de sa guitare, son instrument. Avec sa voix douce et éraillé, Chesnutt chantait une impossible recherche de quiétude.

Peu connu du grand public, le musicien américain était une figure importante de ma musique indépendante. Ce n'est qu'à la fin des années 80, après que le chanteur de REM Michael Stipe le découvre et produise ses deux premiers disques, que la carrière de Chesnutt décolle. 15 albums au compteur et un nombre incroyable de collaboration avec de nombreux musiciens. Dont des membres du défunt collectif montréalais Godspeed You! Black Emperor, Jonathan Richman, les Cowboy Junkies... «tout est bon et tout est beau. Si vous êtes pas encore assez tristes, voici Vic qui chante Have Yourself A Merry Little Christmas, de quoi vous achever», ajoute «A la recherche des sons perdus».

Regardez Vic Chesnutt en vidéos :

1.

2.

[Lire l'article complet sur Billboard]

+ Lien signalé par Bengalolo: sur son site, la musicienne Kristin Hersch bat le rappel des bonnes volontés pour aider la famille de Vic Chesnutt à payer les frais d'obsèques et d'hospitalisation du chanteur. Chesnutt était un fervent promoteur d'une changement du système d'assurance sociale aux Etats-Unis. Il était en procès avec un hôpital qui lui réclamait 70.000 dollars de frais médicaux que son assurance ne couvrait pas.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte