Economie

Comptable/ouvrier agricole, historien/bûcheron... Quel est le métier le plus éloigné du vôtre?

Repéré par Jean-Laurent Cassely, mis à jour le 10.08.2017 à 11 h 03

Repéré sur The New York Times

Un guide des projets de reconversion à éviter à tout prix

Un bûcheron de l'ONF dans le domaine forestier d'Arches en 2000. FRANCK FIFE / AFP

Un bûcheron de l'ONF dans le domaine forestier d'Arches en 2000. FRANCK FIFE / AFP

Voici un bilan de compétences qui ne ressemble à aucun autre. Plutôt que d’aider les travailleurs à changer de métier en leur montrant quels atouts ils pourraient transférer d’un secteur à un autre, le New York Times s’est appuyé sur la description de chaque métier pour déterminer quel job était le plus éloigné du vôtre.

Ce comparateur absurde se base sur une liste qui décompose chaque métier en tâches et compétences les plus importantes, pour ensuite déterminer lesquelles sont les plus éloignées.

Par exemple, l’historien a pour opposé le bûcheron. Le premier doit connaître l’histoire et la géographie, savoir écrire, interpréter des sources extérieures, s’exprimer à l’oral, là où on attend du bûcheron qu'il ait une bonne coordination du corps et qu'il soit endurant et rapide dans l’exécution de ses tâches. À l’inverse, on attend assez peu de l’historien une grande abilité manuelle, une sensibilité auditive développée, pas plus qu’on ne demande au bûcheron de faire preuve de créativité ou de manipuler des informations complexes dans le cadre de son travail.

Autre opposition amusante: les architectes ont des capacités de visualisation de l’espace tridimensionnel, de déduction, de management des ressources financières et de gestion de projet. Ils «s’opposent» en tous points aux travailleurs des abattoirs et autres empaquetteurs de viande qui excellent dans le déplacement et le portage d’objets, la dextérité manuelle et la force physique…

De même les comptables et les auditeurs financiers maîtrisent les nombres, les tâches administratives et disposent d’une bonne capacité de traitement d’informations. Ils savent évaluer ces dernières pour déterminer si elles sont conformes à des standards, une compétence peu transférable dans le métier d’ouvrier agricole qui consiste essentiellement à porter et déplacer des objets, contrôler des machines, maîtriser des consignes de sécurité et être habile de ses mains.

On apprendra aussi en jouant avec le comparateur de métiers opposés que les écrivains font de mauvais installateurs de mobile home (et inversement) et que les médecins ne devraient pas se reconvertir dans le design graphique ou le métier de modèle.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte