France

De la gauche à Europe Ecologie, itinéraire de convertis

Temps de lecture : 2 min

Ils s'appellent Stéphane Gatignon, Jacques Perreux, Jean-Jacques Lejeune ou Nathalie Kaufmann. Ils sont - ou plutôt étaient - élus et militants socialistes ou communistes. Ils ont rejoint tout récemment la «nébuleuse» Europe Ecologie. Libération explique les raisons de leur choix et de leur ralliement que certains vivent comme «un petit choc culturel, un saut dans l'inconnu.» Il y a les déçus des fonctionnements des partis traditionnels, des «appareils bureaucratiques [qui] écrasent la réflexion intellectuelle», il y a les dégradés, qui vivent mal leur absence sur une liste électorale. Ces transfuges figureront sur les listes du parti «vainqueur» aux prochaines régionales.

Opportunistes, s'interroge le quotidien? Plutôt une volonté de renouvellement de leur pratique, pas simple dans un parti naissant.

Et la volonté certaine d'ancrer le cap à gauche et de «renforcer l'aspect social» d'un mouvement qui selon beaucoup de ces convertis flirte un peu trop avec les centristes.

[Lire l'article complet sur Libération]

Newsletters

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

La grand-mère du petit garçon est décédée le 19 avril à l'âge de 88 ans. A-t-elle emporté le secret dans sa tombe?

Ensemble

Ensemble

Lentement mais sûrement pas

Lentement mais sûrement pas

Newsletters