Attentat manqué sur l'Amsterdam-Detroit: un engin obtenu au Yémen et lié à al-Qaida?

Slate.fr, mis à jour le 26.12.2009 à 23 h 18

Un passager nigérian aurait tenté de déclencher en engin explosif à bord d'un vol transatlantique de la Northwest Airlines qui se préparait à atterrir vendredi à Detroit, aux Etats-Unis, en provenance d'Amsterdam. Selon un officiel de la Maison Blanche qui a souhaité rester anonyme, explique le New York Times, il s'agit d'une tentative d'attaque terroriste.

L'engin explosif, écrit le quotidien américain, aurait contenu un mélange de poudre et de liquide, qui ne serait pas parvenu à exploser complètement. Les passagers ont raconté avoir entendu des craquements ressemblant à des feux d'artifices. Selon Peter T. King of New York, le représentant républicain de la commission parlementaire sur la sécurité intérieure, il s'agit d'un engin relativement sophistiqué» et d'un «type nouveau» qui «aurait pu faire d'énormes dégâts.» Un passager et un membre de l'équipage ont rapidement ceinturé l'homme et l'ont mis à l'écart, a raconté à CNN Syed Jafry, un des 278 passagers. Le suspect a été arrêté et soigné pour des brûlures au deuxième et troisième degrés au niveau de ses cuisses.

Selon les enquêteurs, il n'est pas encore certain que ce jeune Nigérian de 23 ans, Abdul Farouk Abdulmutallab, a eu réellement la capacité de détruire l'avion. Mais dans leur esprit, il semble qu'il souhaitait au minimum créer un mouvement de panique avec un engin probablement plus incendiaire qu'explosif, a expliqué un responsable du Département de la sécurité américaine.

Toujours selon le New York Times, Abdulmutallab était déjà enregistré parmi les fichiers des services de renseignements américains mais il reste à déterminer s'il faisait partie d'un groupe terroriste ou s'il agissait seul. Et s'il était connu de ces services, comment il a pu monter à bord de l'avion sans être identifié. Pour CNN, qui cite un autre responsable du contre-terrorisme, Abdulmutallab a revendiqué des liens avec des extrémistes — avec al-Qaida, indique Press Association citant une source — et assuré avoir obtenu l'engin au Yémen, avec un mode d'emploi. Selon la chaîne d'infos en continu américaine, le jeune Nigérian a rejoint l'aéroport de Schipol, d'où partait le vol transatlantique, sur un avion de KLM.

L'incident de vendredi rappelle la tentative conduite par Richard C.Reid, surnommé «shoe bomber», qui avait essayé de faire exploser un avion entre Paris et Miami le 22 décembre 2001, en utilisant un mélange contenu dans ces chaussures. Reid, l'homme qui fait que de nombreux passagers doivent se déchausser avant de monter dans les avions, purge une peine de prison à vie.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte