Monde

Trump reçoit deux fois par jour un dossier rempli d’informations positives sur sa personne

Repéré par Juliette Mitoyen, mis à jour le 09.08.2017 à 13 h 31

Repéré sur Vice News

Dans les couloirs de la Maison-Blanche, ils sont plus connus sous le nom de «documents de propagande».

Donald Trump durant un discours sur sa vision de la politique étrangère, le 27 avril 2016, à Washington. CHIP SOMODEVILLA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Donald Trump durant un discours sur sa vision de la politique étrangère, le 27 avril 2016, à Washington. CHIP SOMODEVILLA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

La côte de popularité de Trump n’a cessé de chuter depuis son investiture en janvier 2017, pour atteindre le taux extrêmement bas de 36% d'opinions favorables le 16 juillet. Mais pas de quoi s’inquiéter! Car deux fois par jour depuis son entrée en fonction, le Président américain reçoit un dossier d’une vingtaine de pages uniquement composé de news positives sur lui.

Vice News a obtenu les témoignages de trois officiels de la Maison-Blanche, qui ont affirmé que tous les jours, à 9h30 et 16h30 précises, Reince Priebus, ancien Chef du Cabinet de Donald Trump, et Sean Spicer, ancien attaché de presse de la Maison-Blanche, apportaient au président sa dose journalière de bonnes nouvelles.

«Il faut que ce soit plus positif, putain!»

Ce «dossier de propagande» est composé par une équipe d'une dizaine de personnes qui se réunissent tous les matins dans la «salle de guerre» du Comité national des Républicains (NRC) à la Maison-Blanche. Toute la journée, ils scrutent les émissions télé, les réseaux sociaux, ou encore la presse papier pour voir comment Donald Trump et les Républicains sont perçus par les médias nationaux et internationaux.

D’après un officiel interrogé par Vice News, le service communication de la Maison-Blanche n’a reçu qu’un mot d’ordre ces derniers mois: «Il faut que ce soit plus positif, putain!» La solution selon Reince Priebus et Sean Spicer, à l’origine de l’idée: un dossier «feel good» pour faire oublier à Donald Trump les critiques qui pleuvent continuellement sur lui.

Gros titres des émissions de télévision qui lui sont favorables, tweets d’admirateurs, retranscriptions d’interviews flatteuses à son égard… tout pour booster l’ego déjà surdimensionné de Trump. Et lorsqu’il n’y a pas assez d’informations vantant les mérites du président, le NRC se contente de glisser dans le dossier des photos de lui souriant ou sur lesquelles il semble puissant.

De bonne humeur dès le matin

 

Cette «salle de guerre» suivant toute l’actualité est une longue tradition ayant eu lieu au cours des administrations précédentes, mais la création d’un dossier d’informations positives est une première.

«Si nous avions préparé de telles choses pour Obama, il aurait éclaté de rire. Sa présidence était basée sur la réalité», a déclaré à Vice News David Axelrod, l’un des plus proches conseillers de l'ex-chef de l'État durant ses deux premières années de mandat.

Sean Spicer aurait soutenu que les propos de Vice News concernant ce dossier étaient «inexacts», sans pour autant justifier ses dires. Pourtant, un employé du NRC a affirmé que c’était «peut-être une bonne chose pour le pays si le président est de bonne humeur dès le matin».

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte