Culture

La revanche des Anglais sur X-Factor

Temps de lecture : 2 min

L'esprit de Noël chez les Anglais, outre le froid, le match du «Boxing day» et la traditionnelle dinde, c'est avant tout le bonheur de voir le gagnant de l'émission «X-Factor» caracoler en tête de vente. Cette année, le vainqueur de cet équivalent de «La France a un incroyable talent», c'est lui :

«Un trader prépubère» selon Brain Magazine. Pour ne pas avoir à subir son classement en tête des ventes, des petits rigolos ont décidé de passer à l'offensive. Grâce à un groupe Facebook, ils appellent, non seulement au boycott du single de Joe McElderry, mais à l'achat à la place de Killing In The Name de Rage Against The Machine. Un titre un brin plus violent et beaucoup moins «esprit de Noël».

L'initiative a d'ailleurs fonctionné, puisque le titre a grillé au poteau le jeune gagnant de l'émission.

[Lire l'article complet sur Brain Magazine]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une: Rage Against The Machine. Wikimedia Commons

Newsletters

Une nouvelle génération de filles réveille le pop punk

Une nouvelle génération de filles réveille le pop punk

Elles ont largement été influencées par le rock Disney des années 2000.

«Nous n'oublierons pas»: comment se transmet la mémoire de la Shoah au sein des familles de survivants

«Nous n'oublierons pas»: comment se transmet la mémoire de la Shoah au sein des familles de survivants

L'éditeur David Moscovici publie dans un nouveau format «910 jours à Auschwitz», le témoignage de son grand-oncle Lazar Moscovici, seul survivant de sa famille déportée au camp.

Alain Damasio oralise «Les Furtifs», une prouesse à mi-chemin entre le concert rock et le théâtre épique

Alain Damasio oralise «Les Furtifs», une prouesse à mi-chemin entre le concert rock et le théâtre épique

Dans son concert-lecture «Entrer dans la couleur», l'écrivain donne à voir un spectacle caméléon, inclassable.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio