Monde

Morte depuis douze ans, la top-modèle Sally Anne Bowman n'est pas au bout de son calvaire

Repéré par Rodrigue Arnaud Tagnan, mis à jour le 04.08.2017 à 10 h 52

Repéré sur The Independent, Daily Mirror

La tombe de la jeune femme a fait l'objet de quatre profanations en six mois, obligeant ses parents à retirer ses cendres.

Sally Anne Bowman. Capture d'écran. Daily Mirror

Sally Anne Bowman. Capture d'écran. Daily Mirror

Linda Bowman pensait que sa fille reposerait enfin en paix. Mais c'était sans compter sur quelques étranges et regrettables agissements. La mère de la jeune top-modèle, retrouvée morte en 2005 dans une banlieue de Londres, a déclaré au Daily Mirror que sa pierre tombale avait fait l'objet de quatre profanations en l'espace de six mois, l'obligeant à retirer les cendres de la défunte.

«Il y a des gens cruels qui prennent plaisir à faire ce genre de chose. Nous avons dû exhumer la tombe pour avoir ses restes avec nous à la maison parce que des gens continuent de profaner sa tombe», a-t-elle indiqué, ajoutant qu'elle ne pouvait pas révéler dans quel endroit de la maison repose désormais Sally Anne Bowman. 

D'après The Independent, après avoir constaté que de sinistres individus se rendaient sur la tombe pour y jeter des tas d'ordure, les parents ont demandé l'autorisation au ministère de la Justice de sortir les restes de leur fille du cimetière où elle reposait.

Violée et assassinée 

Sally Anne Bowman a été  assassinée en septembre 2005, après une soirée avec des copains. Elle a été retrouvée morte, tuée de sept coups de poignards dans le cou et l'estomac après avoir été violée. L'auteur de l'agression, Mark Dixie, tenacier de bar a été arrêté deux semaines plus tard après une bagarre dans un pub. Il a été identifié grâce à son ADN. Condamné en 2008 à trente-quatre ans de prison ferme, il reconnaîtra son forfait en 2015, après avoir été lié par la justice à deux autres crimes sexuels.

Née le 11 septembre 1987, Sally Anne Bowman était une top-modèle talentueuse comparée à Kate Moss. Après avoir travaillé un temps comme coiffeuse, elle avait finalement rejoint en 2005 une agence locale, associant son visage notamment à une campagne pour des montres Swatch. Elle rêvait un jour de poser pour la couverture de Vogue.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte