Monde / Économie

Le bolivar vénézuélien vaut désormais moins que la monnaie de «World of Warcraft»

Temps de lecture : 2 min

Il serait plus avantageux de vivre à Azeroth qu’à Caracas.

Des milliers d'activistes prennent part à une manifestation marquant les 100 jours de protestation contre le Président vénézuélien, Nicolas Maduro, le 9 juillet 2017, à Caracas. FEDERICO PARRA / AFP
Des milliers d'activistes prennent part à une manifestation marquant les 100 jours de protestation contre le Président vénézuélien, Nicolas Maduro, le 9 juillet 2017, à Caracas. FEDERICO PARRA / AFP

Depuis plusieurs mois, le bolivar, la monnaie officielle du Venezuela, ne cesse de perdre de sa valeur. En novembre 2016, il avait chuté de plus de 60% face au dollar en seulement un mois.

La monnaie de ce pays en pleine crise politique et économique connaît ce mois-ci un nouveau coup dur: sur le marché noir –la manière la plus populaire d’échanger son argent au Vénézuela– elle vaut désormais moins que l’or du jeu vidéo multijoueur en ligne World of Warcraft (ou WoW pour les initiés), comme le démontre Fortune. Dans ce jeu, l’argent peut être utilisé pour perfectionner son personnage, en lui achetant des armes et toutes sortes d’objets pouvant le rendre plus puissant.

C’est un dénommé Kaleb, habitant de Caracas, qui a été le premier à faire cette comparaison sur Twitter, le 14 juillet 2017:

«C’est encore arrivé, l’or de WoW vaut plus que le bolivar vénézuélien.
Marché noir: 8493.97 bolivars pour 1 dollar.
Token de WoW: environ 8385 pour 1 dollar.»

Change officiel et marché noir

Aujourd’hui, la situation est encore plus catastrophique puisque d’après Dollar Today –qui suit l’évolution du taux du bolivar sur le marché noir–, la monnaie vénézuélienne ne vaudrait plus que 12.197 bolivars pour 1 dollar. L’or de WoW –dont le taux fluctue régulièrement– s’échange quant à lui à environ 6.500 pièces d’or par dollar, selon Fortune.

Le bolivar vaut ainsi deux fois moins cher que l’or virtuel que l’on peut utiliser pour parcourir Azeroth, le monde imaginaire où se situe la plus grande partie de l'action de World of Warcraft.

Aussi amusant que cela puisse paraître, cette comparaison éclaire la gravité de la crise économique qui frappe le Venezuela. Le pays a subi de plein fouet la chute des prix mondiaux du pétrole et fait face à une hyper-inflation qui, en 2016, s’est caractérisée par une hausse de l’indice des prix à la consommation de plus de 700%.

Le taux d’échange officiel reste de 10 bolivars pour un dollar, mais la majorité des Vénézuéliens préfèrent passer par le marché noir. Lorsqu’ils sont payés en dollars, il est beaucoup plus intéressant d’y échanger ce que l’on gagne puisqu’on récupère aujourd’hui plus de 1.000 fois plus de bolivars qu’avec le taux de change réglementaire du gouvernement. Mais un tel marchandage peut vous coûter jusqu’à six ans de prison.

Slate.fr

Newsletters

Quand le Québec file un mauvais coton

Quand le Québec file un mauvais coton

[BLOG You Will Never Hate Alone] Le Québec vient d'adopter une loi sur la laïcité. Quand soudain l'ennemi de la Belle Province n'est plus le colon anglais, mais une musulmane voilée.

L'histoire du bébé de 4 mois séparé de ses parents par l'administration Trump

L'histoire du bébé de 4 mois séparé de ses parents par l'administration Trump

Le New York Times a retrouvé le plus jeune enfant isolé de sa famille à la frontière mexicaine.

Le ministre de l'Intérieur Sérgio Moro n'est plus le sauveur du Brésil

Le ministre de l'Intérieur Sérgio Moro n'est plus le sauveur du Brésil

L'ancien juge aurait interféré dans une enquête pour que l'ancien président Lula ne puisse pas se représenter en 2018.

Newsletters