Sciences / Culture

Pour savoir si un film vous plaît ou pas, Disney n'a besoin de vous observer que quelques minutes

Temps de lecture : 2 min

Le célèbre studio de cinéma a mis au point un algorithme un peu spécial.

Des spectateurs portent des lunettes spéciales pour une projection en 3D à Londres, durant le festoval de Grande-Bretagne, le 11 mai 1951. | Archives nationales du Royaume-Uni via Wikimedia commons CC License by

Un sourire, un halètement, une grimace: même dans une salle obscure, votre visage peut trahir ce que vous pensez d’un film. Les studios Disney l’ont bien compris. Dans une étude publiée le 21 juillet 2017 et relayée par Quartz, les chercheurs de Disney Research déclarent avoir mis au point un algorithme capable d’analyser les expressions faciales des visages des spectateurs et ainsi de savoir si un film plaît ou non.

Pour arriver à ces résultats, une grande expérience a été menée de 2015 à 2016 sur plus de 3.100 volontaires qui ont dû assister à des projections de 9 films Disney tels que Star Wars: le réveil de la force, Zootopia ou encore Le Livre de la jungle. Les chercheurs ont installé des caméras et des éclairages infrarouges au-dessus d’écrans de cinéma, et ont analysé les réactions des spectateurs témoins pendant les dix premières minutes des films projetés.

Grâce à un algorithme qui utilise ce que l’on appelle des auto-encodeurs variationnels factorisés, les chercheurs ont été capables d’identifier 16 millions de repères anatomiques faciaux exprimés par les spectateurs au cours des projections. Les données ont ensuite été analysées par ordinateur et, après l’observation de dix minutes, l’algorithme pouvait prédire quelles seraient les réactions des spectateurs durant la suite du film.

Comprendre ce qui plaît aux spectateurs

Le but de Disney était de mettre au point une technique qui permette, au cours des projections spéciales qui ont lieu avant la sortie d’un film, de savoir ce que les spectateurs en ont pensé. Et pourquoi pas de changer certains éléments si besoin, de manière à donner à l’audience le film qu’elle attend.

Les chercheurs de la Disney Research garantissent que l’observation faciale est actuellement la méthode la plus fiable pour savoir avec certitude si un film a plu ou pas, car il s'agit une manière d’analyser les personnes sans qu’elles ne ressentent la contrainte d’être sondées. Ils affirment dans l’étude que les réactions orales ou écrites exprimées par les spectateurs eux-mêmes sont trop «subjectives», et comme la personne sait qu’elle va devoir donner son avis, elle ne pense qu’à ça et «loupe une grande partie du film».

Même s’il n’avait pas utilisé cette technique de reconnaissance d’expressions faciales, Steven Spielberg avait pris en compte ce qui n'avait pas plu aux spectateurs d'une projection spéciale d'E.T l'extraterrestre, sorti en 1982. Lorsqu’il avait constaté que son film obtenait des réactions mitigées de la part de l’audience test –oui, dans la première version, le gentil extraterrestre mourrait à la fin–, il avait modifié son long-métrage. Et E.T avait pu s’envoler tranquillement sur son vélo pour retourner sur sa lointaine planète.

Newsletters

On va construire sur la Lune et sur Mars (avec la poussière trouvée sur place)

On va construire sur la Lune et sur Mars (avec la poussière trouvée sur place)

Quant au sang et à l'urine des astronautes, ils pourraient permettre de fabriquer du ciment.

Pourquoi l'accouchement est plus difficile chez les humains que chez les grands singes

Pourquoi l'accouchement est plus difficile chez les humains que chez les grands singes

Une étude très récente s'est intéressée à l'accouchement chez les australopithèques pour comprendre depuis quand donner naissance était si compliqué pour notre espèce.

Covid long et travail: la double peine pour les malades

Covid long et travail: la double peine pour les malades

Les symptômes persistants forcent certains travailleurs à trouver des solutions par eux-mêmes pour conserver leur emploi, quand ils ne sont pas tout simplement contraints de le quitter.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio