Monde

Pourquoi les jeunes Américains se ruinent en toasts à l'avocat

Repéré par Rodrigue Arnaud Tagnan, mis à jour le 24.07.2017 à 15 h 13

Repéré sur Bon appetit, Time

Popularisé par Instagram, ce plat à la fois simple et sain (mais en général hors de prix) est devenu un symbole pour la génération des «millenials».

Des toasts à l'avocat servis lors d'un événement au CBD For Life de New York. 19 avril 2017. Astrid Stawiarz / AFP

Des toasts à l'avocat servis lors d'un événement au CBD For Life de New York. 19 avril 2017. Astrid Stawiarz / AFP

Originaire d'Amérique centrale, l'avocat a été introduit aux États-Unis avec la mode exotico-tropicale dans les années 50. Aujourd'hui, sa consommation étalé sur du pain toasté atteint des sommets chez les jeunes Américains. «L'"advocado toast", c'est à la fois une histoire d'amour, de mode et d'excès chez "les millenials", et un hashtag utilisé plus de 400.000 fois sur Instagram», souligne le magazine gastronomique Bon appetit. Selon Grazia, ceux qui veulent avoir du succès sur les réseaux sociaux n'auraient qu'une seule chose à faire: hashtaguer leur photo à chaque fois qu'ils dégustent ce petit plat dont raffole la génération «Y».

Une invention australienne qui a conquis l'Amérique

Mais d'où vient cet amour démesuré pour le pain grillé à l'avocat, ou avocado toast? En 1993, un chef restaurateur de Sydney, Bill Granger, concocte cette recette de pain grillé à l'avocat à base de citron vert, de sel et de piment. Dans les années 2000, il arrive aux États-Unis grâce à une autre Australienne installée à New York, Chloe Osborne, qui allait devenir la chef conseillère du café Gitane dans le quartier Greenwich Village. Elle propose aux clients une tranche de pain grillé recouverte d'avocat haché avec du chili écrasé. Simple et sain tout en étant extravagant, c'est «un plat exotique que l'arrivée d'Instagram en 2010 va contribuer à propulser auprès de la jeune génération», nous dit Bon appetit. «Tous les restaurateurs de la ville se sont mis à servir des toasts d'avocat, attendant que nous les rendions célèbres sur Instagram» , explique Marian Bull, chroniqueuse gastronomique pour GQ

Les Américains dépenseraient en moyenne 900.000 dollars par mois pour l'avocado toast

Les jeunes Américains dépenseraient en moyenne 900.000 $ par mois en toasts d'avocat, selon les données de Square, une entreprise de gestion des paiements par carte de crédit, et relayées par Time magazine. En 2014, ces dépenses ne s'élevaient qu'à 17.000 dollars par mois. Les villes sont San Francisco, Honolulu, Nashville et Portland dans l'Oregon.

En mai dernier, le millionnaire australien Tim Gurner avait suscité la polémique sur le plateau de l'émission australienne 60 minutes, avançant que si les jeunes ne pouvaient plus s'acheter des maisons, c'était parce qu'ils avaient des goûts de luxe en matière gastronomique. «Quand j'essayais d'acheter ma première maison, je ne dépensais pas 19$ (15 dollars US) pour acheter du pain à l'avocat et quatre cafés à 4 $ chacun», s'était-il emporté.

«Les jeunes qui veulent devenir propriétaires d'une maison devraient arrêter d'acheter des avocats et recevoir 34.000 dollars de leurs grands-parents pour commencer», lui avait répliqué un jeune sur Twitter.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte