Monde

Trop sensible au charme d'un policier, une jurée exclue d'un procès antiterroriste à Londres

Repéré par Juliette Mitoyen, mis à jour le 25.07.2017 à 18 h 19

Repéré sur The Guardian

Elle aurait demandé à plusieurs reprises à l’huissier du procès si le détective de police qui témoignait dans l’affaire était célibataire.

L'entrée d'Old Bailey, la Cour criminelle centrale de Londres, le 21 août 2016. NIKLAS HALLE'N / AFP

L'entrée d'Old Bailey, la Cour criminelle centrale de Londres, le 21 août 2016. NIKLAS HALLE'N / AFP

Le procès des «Trois mousquetaires» dure depuis quatre mois à Old Bailey, la Haute Cour criminelle d’Angleterre, à Londres. Quatre hommes, Naweed Ali, Khobaib Hussain, Mohibur Rahman et Tahir Aziz, sont accusés d’avoir voulu mener des attaques terroristes entre mai et août 2016.

Mais le procès a été mis sur pause après que le Juge Globe, juge de l’affaire, a eu vent du fait que plusieurs membres du jury aient déclaré trouver le détective Ryan Chambers, l’un des principaux témoins de l’affaire, séduisant. Une des jurés aurait même demandé à plusieurs reprises à l’huissier du procès si le détective était célibataire, selon le Guardian.

La défense des accusés affirme que ses clients sont innocents, et que la police aurait elle-même caché les principales pièces à conviction dans la voiture de l’un des hommes mis en cause. Ryan Chambers fait ainsi partie des policiers accusés par la défense d’avoir déposé ces preuves, à savoir une bombe artisanale, un hachoir à viande et des cartouches de fusil.

La nécessité de l'impartialité

Un conflit d’intérêt qui pourrait altérer le jugement de certains membres du jury, et qui a poussé le Juge Globe à démettre de ses fonctions la jurée qui avait insisté pour savoir si Ryan Chambers était célibataire.

Alors qu’il s’apprêtait à terminer le résumé du procès et à envoyer les jurés délibérer, le Juge Globe a fait part de son inquiétude quant à la capacité du groupe à examiner l’affaire avec «impartialité» et «sans passion»:

«On m’a informé que l’une de vous aurait dit que l’officier Chambers était séduisant, et qu’une autre aurait ensuite demandé à plusieurs reprises à l’huissier si oui ou non il était célibataire. Je me suis demandé s’il ne fallait pas mieux que j’empêche tout votre groupe de siéger et de juger l’affaire.»

Mais seule la jurée insistante quant à la situation amoureuse du policier a été suspendue. Celle qui a avoué le trouver séduisant a affirmé être tout à fait capable de tenir son rôle avec impartialité, et a eu le droit de siéger aux délibérations, qui commencent cette semaine.

Les jurés devront juger de la crédibilité et de la solidité des preuves fournies par les policiers à l’encontre des quatre accusés, qui affirment être innocents depuis le début du procès.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte