Monde

Un mois après la mort d'un touriste américain, la Corée du Nord drague les vacanciers

Temps de lecture : 2 min

Isolées de la scène internationale, les autorités nord-coréennes veulent redorer l'image de leur pays et développer l'économie nationale.

Un bus de touristes attend des passagers devant l'hôtel du Mount Kumgang dans la région touristique de la Corée du Nord. 1er septembre 2011. Goh Chai Hin / AFP
Un bus de touristes attend des passagers devant l'hôtel du Mount Kumgang dans la région touristique de la Corée du Nord. 1er septembre 2011. Goh Chai Hin / AFP

Alors que les autorités américaines soulignent la brutalité des dirigeants nord-coréens envers leurs citoyens, Pyongyang lance une campagne offensive destinée à attirer plus de touristes américains et occidentaux pour visiter ses sites pittoresques et son paysage magnifique. Le régime, raconte la NPR, la chaîne de radio publique américaine, a conçu un nouveau site web pour vanter le développement de son industrie touristique avec la région du Mount Kumgang, voisine de la Corée du sud. «Aujourd'hui, l'industrie du tourisme en Corée du Nord se développe à nouveau sous la direction du guide suprême Kim Jong-un», lit-on sur le site. Cette offensive intervient seulement un mois après la mort d'Otto Warmbier, jeune touriste américain condamné à 15 ans de travaux forcés par le régime nord-coréen.

«Promouvoir les liens culturels avec les autres peuples»

Les dirigeants nord-coréens, qui veulent «promouvoir la compréhension mutuelle et les liens culturels» avec les autres peuples du monde et développer leur économie nationale, ont décidé de mettre l'accent sur ses belles plages et ses magnifiques terrains de golf ainsi que la sûreté des lieux.

Toutes ces informations, qui sont proposées en coréen, en anglais, en chinois, en russe et en japonais, sont illustrées par des photos et des vidéos. Morceaux choisis: «L'eau n'est pas si profonde et le sable est aussi blanc que la neige... Et le site offre des conditions favorables pour surfer dans certains endroits.»

Capture d'écran slate.fr

Pour Kim Jae-Chun, enseignant à l'Université Sogang de Corée du Sud, la région touristique du Mount Kumgang peut aider l'État à relancer son programme de voyages organisés et faire rentrer des dévises étrangères tout en favorisant des rencontres familiales. Mais le département d'État américain déconseille aux citoyens de se rendre dans le pays, évoquant «un sérieux risque d'arrestation et de détention prolongée dans le cadre du système d'application de la loi de la Corée du Nord.» Au moins seize Américains ont été arrêtés par les autorités nord-coréennes au cours des dix dernières années, et cela comprend aussi bien «ceux qui s'y sont rendus individuellement et ceux qui ont fait des voyages organisés

Newsletters

Faute d'alcool, sept Russes boivent du gel hydroalcoolique et meurent

Faute d'alcool, sept Russes boivent du gel hydroalcoolique et meurent

Deux autres fêtards sont dans le coma.

La presse étrangère donne un écho inédit aux voix minoritaires de France

La presse étrangère donne un écho inédit aux voix minoritaires de France

Les médias internationaux ont eu la bonne idée de tendre l'oreille. Et tout à coup, le mythe d'un doux universalisme français s'est effondré.

Le bilan économique de Donald Trump n'est peut-être pas celui que vous croyez

Le bilan économique de Donald Trump n'est peut-être pas celui que vous croyez

Sur aucun point on ne peut dire que, après ses quatre ans de mandat, l'Amérique est réellement «great again».

Newsletters