Tech & internet / Économie

Des chiens «influenceurs» sont payés pour promouvoir des marques sur Instagram

Temps de lecture : 2 min

Ces canidés sont moins chers et souvent plus efficaces que leurs homologues humains.

Chien influenceur | MSLGROUP GLOBAL via Flickr CC License by
Chien influenceur | MSLGROUP GLOBAL via Flickr CC License by

Souvent blogueurs, mannequins ou DJ, les «influenceurs» sont des gens cools qui ont beaucoup de followers sur Instagram et sont payés par des marques pour promouvoir des produits. Mais ces humains ont désormais de la concurrence: les chiens.

Aux Etats-Unis, plusieurs marques dont Budweiser, Mercedes Benz, JetBlue et The Body Shop font désormais appel à des chiens célèbres sur Instagram, comme Marnie the Dog (2,1 millions de followers) ou Loki the Wolfdog (1,5 millions de followers). La stratégie marketing est simple: les gens adorent les chiens sur Internet, donc une campagne de pub avec un chien mignon a de bonnes chances d'être populaire et de venir virale. Même si le produit vendu n'a rien à voir avec les chiens.

En effet, même les marques de produits de beauté se sont mises à embaucher des chiens influenceurs. Plutôt qu'une actrice, on a donc un mini bouledogue (Chloe, 170,000 followers) qui pose en pseudo robe de chambre à côté de mascaras et de vernis à ongle.

photoshoot ready thanks to @UrbanDecayCosmetics #UrbanDecay is cruelty-free & doesn't test on animals. how could anyone? #ad

A post shared by Chloe The Mini Frenchie (@chloetheminifrenchie) on

Ou encore Toast, un Cavalier King Charles qui fait la promotion d'un tube d'eyeliner.

Il existe même une agence –The Dog Agency– qui trouve les meilleurs chiens influenceurs pour les besoins d'une marque. Un des avantages des animaux: ils génèrent souvent plus de clics et de «like» que les humains, et leurs tarifs sont moins élevés. Ceci dit, avoir un chien populaire sur le net reste une très bonne affaire pour leurs propriétaires, dans la mesure où les marques payent entre 2.000 et 5.000 dollars pour un post de promotion.

Newsletters

«On a inventé le crypto-communisme»: les acheteurs du NFT à 69 millions nous livrent leurs confidences

«On a inventé le crypto-communisme»: les acheteurs du NFT à 69 millions nous livrent leurs confidences

Dans leur premier entretien avec un média français, les fondateurs de Metapurse évoquent le tourbillon «post-Beeple», leurs ambitions pédagogiques, leur musée virtuel (et remercient Mark Zuckerberg d'avoir agité le drapeau du métavers).

Comment utiliser les réseaux sociaux sans bousiller sa santé mentale

Comment utiliser les réseaux sociaux sans bousiller sa santé mentale

Ça va être difficile, mais c'est pour votre bien.

«Meta», la déclaration d'intention idéologique de Zuckerberg

«Meta», la déclaration d'intention idéologique de Zuckerberg

Le relookage de Facebook n'est pas une affaire d'image: c'est une question de vision.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio