Monde

Comment l'«Illuminati» du fromage influence les menus des chaînes de fast food

Repéré par Rodrigue Arnaud Tagnan, mis à jour le 21.07.2017 à 11 h 55

Repéré sur Bloomberg

Aux États-Unis, un puissant lobby incite les chaînes de restauration rapide à développer de nouvelles recettes à base de produits laitiers.

 Quesalupa  | Matthew Bellemare via Flickr CC License by

Quesalupa | Matthew Bellemare via Flickr CC License by

Du fromage. Plein de fromage. Que ce soit dans leur fameux «Doritos Locos Taco» ou encore leur chalupa au poulet (sorte de tortilla en forme de bateau), la chaîne de restauration rapide américaine Taco Bell a développé, ces cinq dernières années, plusieurs menus à base de fromage. Jusqu'à son masterpiece: il y a de cela un an et demi, Liz Matthews, la responsable à l'innovation alimentaire de l'entreprise, est parvenue à l'une des meilleures découvertes de la chaîne de ces dix dernières années: le quesalupa. À la base, une idée simple: une tortilla frite à base de fromage fondu. «Nous avons rêvé de ce fabuleux taco à base de fromage fondu pendant une décennie», explique celle qui est à la tête d'une équipe d'une quarantaine de personnes, dont des spécialistes de la gastronomie, des nutritionnistes, des microbiologistes, des chimistes et une entomologiste. La promotion de ce nouveau produit a été faite au cours du Super Bowl 2016 pour près de 20 millions de dollars. De loin la campagne la plus chère de l'histoire de la chaîne de restauration. Néanmoins, Taco Bell rentabilise son investissement en vendant plus de 75 millions de quesalupas durant les quatre premiers mois.

L'«Illuminati» du fromage américain

Sauf que le développement des recettes à base de fromage par la chaîne Taco Bell n'est pas un hasard. Il répond à une opération secrète de marketing mise en place par le gouvernement via le puissant groupe Dairy Management Inc. (DMI). Ce dernier a pour mission d'inciter les chaînes de restauration rapide à utiliser les produits laitiers comme le fromage, le beurre et le yaourt. La campagne publicitaire, «Got Milk? [Vous avez du lait?]», a été son plus grand succès. Depuis ces huit dernières années, le groupe est alors apparu comme l'«Illuminati» du fromage américain, en étant derrière la plupart des recettes à base de produits laitiers dans la restauration rapide, comme le quesalupa. C'est lui qui en 2012, a intégré une scientifique, Lisa McClintock, dans l'équipe d'innovation alimentaire de Taco Bell pour développer de nouveaux mets exquis.

Créer des débouchés pour les producteurs

L'utilisation du fromage dans la restauration a augmenté de 22% depuis le début du partenariat avec DMI, constituant donc un débouché pour les fermiers. «Le bœuf et le fromage sont les ingrédients les plus importants pour les consommateurs. Mais le fromage encore plus», explique Liz Matthews. Pour fabriquer ses coquilles, Taco Bell a dû acheter 4,7 millions de livres de fromage.

Les études montrent que les Américains consomment en moyenne 35 livres (environ 16 kilogrammes) de fromage par an. Mais cette forte demande reste inférieure à la production locale qui est excédentaire. Ce qui a obligé le gouvernement à porter secours aux producteurs en rachetant l'année dernière à deux reprises 20 millions de dollars de fromage pour les distribuer dans les magasins et supermarchés. Toutefois, le département de l'agriculture a indiqué que malgré ces mesures, les agriculteurs ont dû déverser près de 50 millions de gallons de lait (l'équivalent de 190 millions de litres).

fromagemenustacoslait
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte