France

Minarets: Pascal Clément rejette la faute sur Nora Berra

Slate.fr, mis à jour le 23.12.2009 à 18 h 24

L’ancien garde des Sceaux Pascal Clément se démultiplie pour faire cesser la polémique le concernant. Sur France 3 puis sur RMC, l’actuel député de la Loire a affirmé qu’il n’a jamais prononcé la phrase suivante: «Le jour où il y aura autant de minarets que de cathédrales en France, ça ne sera plus la France».

Pascal Clément a donc nié en bloc et a même affirmé, sur France 3,  que «cette phrase a été prononcée par Mme Berra. Elle en est l'auteur». Quant au départ de la réunion de la secrétaire d'Etat, il a répondu que «personne n'a vu partir Mme Berra». Sur les minarets, Pascal Clément a précisé sa pensée : «J'ai dit qu'il s'agissait d'un problème d'urbanisme. Je refuse qu'on m'associe à Le Pen. Quant à Mme Merra, Verra, je ne sais même pas son nom... on me dit que c'est le sujet qui l'a agacée». Des propos prononcés à la sortie de l'Hémicycle et que relatent Le Monde.

Interrogée ce matin sur Europe 1, la secrétaire d'Etat aux Aînés, Nora Berra n’a pas contredit le journaliste lorsqu’il citait et attribuait cette phrase à Pascal Clément, sans jamais toutefois prononcer elle-même son nom. Revenant sur cet épisode, Nora Berra a déclaré que la réunion avait été «constructive (…) jusqu’au point où, en effet, un député a tenu ce genre de propos qui, pour moi, allaient à l‘encontre de la règle et du fondement de la laïcité». Elle a alors confirmé avoir claqué la porte pour «donner un signal fort».

 


Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une:  Wikimedia (Creative Commons)

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte