Tech & internet

Tinder: tomber sur son ex, ce moment gênant

Temps de lecture : 2 min

Avec les applications de rencontre géolocalisées, il est presque impossible de ne pas tomber sur le profil de ses anciennes conquêtes.

I saw you on Tinder | @markheybo via Flickr CC License by
I saw you on Tinder | @markheybo via Flickr CC License by

Bénie soit l'époque où le risque de recroiser un ancien amour n'existait que dans la rue, dans un bar, au cinéma ou au restaurant. Puis est venu le temps des réseaux sociaux, et la avec lui la possibilité de recroiser un ou une ex directement depuis son canapé (Ross et Rachel de la série Friends étaient, notons-le, précurseurs du genre avant même l'arrivée de Facebook). Mais là encore, il suffisait de contenir ses pulsions de stalking et supprimer la personne de sa liste d'amis et la navigation sur le site était de nouveau supportable.

En 2017, oublier son ex devient encore un peu plus difficile. En cause, les applications de rencontre de type Tinder (basé notamment sur votre réseau d'amis Facebook et la géolocalisation), comme le raconte le site Mashable. «Evidemment, vous devez savoir que votre ex va vouloir s'y mettre, mais vous ne voulez pas en être témoin directement. Quand vous tombez soudainement sur ce visage familier, cela peut-être désorientant et perturbant.»

«Il disait qu'il était consultant, alors que je savais qu'il était serveur»

Le site relaie ainsi les témoignages de nombreuses personnes, notamment de Juliette, 20 ans, habitant New-York. «Je me suis demandé s'il avait déjà retrouvé de nouvelles compagnes.» «Après notre rupture, explique de son côté Catherine, 24 ans, je m'attendais à voir son profil sur Tinder au maximum une fois. Mais NON. Je l'ai croisé quatre fois sur Tinder et trois fois sur Bumble. Au départ j'étais heurtée et troublée de l'avoir vu, mais j'ai dû me souvenir que nous n'étions plus ensemble. Nous voulions des choses différentes.»

Parfois, c'est l'occasion de renouer le dialogue, voire de retenter sa chance. Croiser son ex longtemps après est aussi un moyen de voir qu'il ou elle n'a pas encore retrouvé quelqu'un (et de se rappeler que c'est aussi notre propre cas). Dans d'autres cas, certains se rendent compte des petits arrangements avec la vérité mis en place par leur ancien(ne) partenaire. «Il disait qu'il était consultant, alors que je savais qu'il était serveur», se souvient une personne qui préfère garder l'anonymat. Elle l'a contacté pour lui reprocher ce mensonge: depuis, le profil a disparu. Dans tous les cas, il ne faut se bloquer face à l'image d'un ou d'une ex. «Au mieux, vous allez swiper à droite et finir par trouver quelqu'un de mieux. Et au pire, même si cela provoque un choc temporaire, vous allez finir avec une bonne histoire.»

Newsletters

Sans façades ni limites: ce musée virtuel porté par la blockchain illustre l'avenir d'internet

Sans façades ni limites: ce musée virtuel porté par la blockchain illustre l'avenir d'internet

Les cerveaux derrière le musée imaginé pour héberger l'œuvre digitale de Beeple à 69 millions de dollars révèlent en exclusivité pour Slate.fr les fondations du projet qui pourrait modifier notre rapport à l'art –et l'avenir du web.

«On a inventé le crypto-communisme»: les acheteurs du NFT à 69 millions nous livrent leurs confidences

«On a inventé le crypto-communisme»: les acheteurs du NFT à 69 millions nous livrent leurs confidences

Dans leur premier entretien avec un média français, les fondateurs de Metapurse évoquent le tourbillon «post-Beeple», leurs ambitions pédagogiques, leur musée virtuel (et remercient Mark Zuckerberg d'avoir agité le drapeau du métavers).

Comment utiliser les réseaux sociaux sans bousiller sa santé mentale

Comment utiliser les réseaux sociaux sans bousiller sa santé mentale

Ça va être difficile, mais c'est pour votre bien.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio