Monde

Réforme des impôts de Trump: les pauvres gagneront environ 40 dollars, les riches 940.000 dollars

Temps de lecture : 2 min

Un think tank a analysé les réductions d'impôts du projet de Trump: elles sont extrêmement favorables aux très riches.

Le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin lors d'une audience au Sénat à Washington 13 juin 2017. SAUL LOEB/AFP
Le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin lors d'une audience au Sénat à Washington 13 juin 2017. SAUL LOEB/AFP

En avril, le gouvernement Trump a publié une proposition de réforme des impôts, et le directeur du budget a dit qu'il s'agirait de «la plus grande réduction d'impôts de l'histoire», mais qu'elle aiderait aussi les classes moyennes.

Un think tank de Washington, le Tax Policy Center, vient de publier une étude montrant qu'au contraire, le projet était favorable aux très riches. Comme le résume Dylan Matthews dans Vox, les estimations montrent qu'une famille aux revenus modestes gagnerait environ 40 dollars par an en réduction d'impôts (soit une augmentation de 0,3%), alors que les familles aux revenus de plus de 3,4 millions de dollars annuels bénéficieraient d'une réduction de 937.700 dollars.

Étant donné que le projet de Trump est encore très vague, les chercheurs du Tax Policy Center ont estimé plusieurs scénarios probables. Dans le meilleur des cas, le pays perdrait 3,5 trillions de dollars en revenus sur dix ans, et les réductions bénéficieraient surtout aux plus riches. Les 1% verraient leurs revenus augmenter de 11,5%, alors que les revenus moyens augmenteraient de 1,3%.

Promesses non tenues

Parmi les mesures proposées qui sont les plus coûteuses, il y a une réduction de l'impôt sur les corporations (qui passerait à 15%, alors que le taux peut actuellement atteindre un maximum de 35%). Pour les plus hauts revenus, le taux d'imposition passerait de 39,6 à 35% et le plan élimine aussi une taxe sur les investissements qui avait permis de financer la réforme de santé d'Obama.

Par contre, comme le note le Washington Post, le projet élimine certaines déductions, ce qui fait que plusieurs foyers de la classe moyenne, avec des revenus annuels de plus de 50.000 dollars pourraient payer mille dollars de plus par an. Les foyers très aisés mais pas ultra riches (plus de 200.000 dollars par an) payeraient quelques milliers de dollars en plus.

La Maison-Blanche travaille à l'élaboration d'un projet plus détaillé qui devrait être dévoilé en septembre. Après avoir été nommé au Trésor en novembre dernier, Steven Mnuchin avait déclaré qu'il n'y aurait pas de baisses d'impôts pour les riches, mais ce projet va à l'encontre de sa promesse.

Slate.fr

Newsletters

Le travail de sape d'Orbán pour pousser Soros hors de Hongrie

Le travail de sape d'Orbán pour pousser Soros hors de Hongrie

Les fondations du milliardaire-philanthrope américano-magyar quittent Budapest où elles travaillaient depuis 1984. Un départ accéléré par vingt-quatre mois d’intense campagne gouvernementale anti-Open Society.

À San Francisco, des équipes médicales vont aller soigner les toxicomanes directement dans la rue

À San Francisco, des équipes médicales vont aller soigner les toxicomanes directement dans la rue

On leur administrera notamment de la buprénorphine, plus connue sous le nom de Suboxone.

En Irlande du Nord, une mère emmène son fils se faire tirer dessus

En Irlande du Nord, une mère emmène son fils se faire tirer dessus

Dans les faits, la guerre est finie. Dans les têtes et les réflexes sociétaux, pas encore.

Newsletters