Tech & internet

Google travaille à ce que les intelligences artificielles et les humains se comprennent mieux

Temps de lecture : 2 min

Pour en finir avec la réponse: «Désolé, je ne comprends pas la question.»

Image extraite du film «Her», de Spike Jonze (2013).
Image extraite du film «Her», de Spike Jonze (2013).

Quand on parle à Siri ou à l'assistant de Google, il est parfois difficile de cacher sa frustration. Surtout quand ces derniers répètent encore et toujours la même réponse à des questions parfois très simples: «Désolé, je ne comprends pas la question.» On se demande même comment une I.A. capable de faire des blagues (rarement hilarantes, certes) n'est pas en mesure de nous renseigner par exemple sur la (vraie) recette des pâtes à la carbonara.

C'est pour cela que, comme le raconte Wired, Google lance le projet PAIR afin d'améliorer les échanges et les relations entre les humains et les I.A. L'objectif, en gros, est de contrecarrer la «stupidité» des machines. Mais contrairement à ce que l'on pense, cela ne va pas consister seulement à améliorer leurs capacités. Les deux chercheurs chargés de PAIR, Fernanda Viégas et Martin Wattenberg, ont notamment pour mission de «créer un ensemble de techniques et d'idées permettant de créer des systèmes d'I.A. moins enclins à nous décevoir ou nous surprendre, nous autres les humains.»

Gagnant-gagnant?

Les deux spécialistes de la visualisation de données auront aussi pour mission d'aider les ingénieurs à comprendre ce qui nourrit concrètement leurs systèmes d'I.A et le grand public à mieux cerner ce qu'ils ont entre les mains. Car en plus d'améliorer les capacités de ces assistants, il faudra aussi apprendre aux utilisateurs à réévaluer leurs attentes, afin qu'ils ne posent pas des questions hors de portée. Un médecin qui repose sur l'assistance d'un logiciel de ce type devra avoir à disposition le plus d'éléments contextuels possible afin de comprendre comment raisonne la machine.

Ce nouveau projet arrive à un moment important. D'après Wired, si PAIR «peut aider l'I.A. à s'intégrer plus facilement dans les industries comme la santé, cela pourrait aider d'autres services de Google.» Rendre les humains et les I.A. plus «compatibles» est l'un des gros enjeux de ce secteur en expansion constante: il y a peu, 7,6 millions de dollars ont été levés pour lancer des recherches sur l'impact de l'I.A. sur le marché du travail ou le système judiciaire. Autant dire qu'il est très important que les robots et les humains comprennent mieux les limites et les besoins de chacun.

Newsletters

En mémoire de l'horloge parlante

En mémoire de l'horloge parlante

Orange a annoncé qu'à partir du 1er juillet, ce service historique ne serait plus disponible. Il fallait bien lui rendre un dernier hommage.

Aux États-Unis, les recherches Google sur l'avortement en disent long sur l'inquiétude générale

Aux États-Unis, les recherches Google sur l'avortement en disent long sur l'inquiétude générale

«Les grossesses extra-utérines sont-elles traitées par une IVG?», «Que protège l'arrêt Roe v. Wade en dehors de l'avortement?», «L'IVG est-elle légale aux Bahamas?» font partie des requêtes les plus tapées depuis la décision de la Cour suprême.

Une nageuse sauvée de la noyade grâce à son Apple Watch

Une nageuse sauvée de la noyade grâce à son Apple Watch

Sans cette montre au poignet, l'issue n'aurait pas été aussi heureuse.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio