Sports

Âgé de 13 ans, il meurt d'une balle tombée du ciel

Temps de lecture : 2 min

Noah Inman était un Mozart du baseball à Hammond, près de Chicago.

Noah Inman est décédé le 8 juillet 2017. Capture d'écran. Chicago Tribunes.
Noah Inman est décédé le 8 juillet 2017. Capture d'écran. Chicago Tribunes.

Comme un coup de tonnerre. Véritable «Mozart du baseball», Noah Inman a reçu ce samedi 8 juillet un vibrant soutien de la part de ses coéquipiers des Highland Babe Ruth All-Star à Hammond, aux États-Unis, près de Chicago. Sur le terrain de baseball, tous portaient des casquettes estampillées «NI 12», alors que le jeune garçon de 13 ans était à l'hôpital entre la vie et la mort, lit-on dans le Chicago Tribune. Selon le journal local, à chaque performance des locaux, la foule scandait en chœur «1-2-3-NOAH!»

«Nous avons joué trois matchs ce week-end, en les écoutant chanter à chaque instant, cela m'a profondément ému. Mon fils est aussi dans l'équipe. Mais Noé, que j'entraîne depuis qu'il a débuté le baseball, n'est plus là», a confié le lendemain Juan Maldonado, l'entraîneur Highland Babe Ruth All-Star.

Car, en fin de journée, ce samedi, la vie du jeune prodige s'est brutalement interrompue.

Horrible tragédie

Avant cela, le 1er juillet, il est presque 21h30, lorsque soudain Noah Inman s'écroule par terre alors qu'il est en train de jouer au basket avec ses camarades du quartier. Les témoins ont cru à une crise d'épilepsie et ont appellé les secours. Il avait, en réalité, reçu une balle perdue tombée du ciel. Il mourra une semaine plus tard. D'après le lieutenant Steve Kellogg, porte-parole de la police de Hammond, «la balle a été probablement tirée au hasard dans les airs comme un feu d'artifice.»

Le maire de la ville Tom McDermott Jr n'en revient toujours pas. Il qualifie les événements de «tragédie». «Je ne sais vraiment pas si ceux qui s'amusent à tirer les balles en l'air pensent aux conséquences de leurs actes», s'est-il indigné, indiquant que la balle pourrait venir de «Cal City, East Chicago, vraiment n'importe où.» «C'est horrible ce qui s'est passé et j'espère que les responsables vont se présenter», a-t-il ajouté.

D'après le site Forensic Outreach, cet incident est loin d'être isolé. Ces dernières années, plusieurs dizaines d'Américains seraient morts des suites de balles tirées dans le ciel et des centaines d'autres blessés, citant au passage les cas tragiques d'une femme d'une cinquantaine d'années à Atlanta, d'un garçon de 11 ans à Phoenix et d'un bébé de la Nouvelle-Orléans: «Si le tir n'est pas vertical, la balle gardera suffisamment de vitesse pour faire de lourds dégâts au moment de l'impact.» Noah Inman en a payé le prix.

Newsletters

JO 2020: le village olympique bientôt transformé en hôpital?

JO 2020: le village olympique bientôt transformé en hôpital?

La ville de Tokyo pourrait réquisitionner une partie des appartements destinés aux athlètes pour accueillir les malades du Covid-19.

La crise du Covid-19 coûte très cher au sport mondial

La crise du Covid-19 coûte très cher au sport mondial

Le report des compétitions ne sera pas sans conséquences économiques. Des petits clubs vont-ils devoir déposer le bilan? Ou ouvrira-t-on la voie à un nouveau modèle plus solidaire?

Un joueur de foot irlandais condamné à une amende par son club pour une référence à l’IRA

Un joueur de foot irlandais condamné à une amende par son club pour une référence à l’IRA

James McClean, milieu de terrain de Stoke City, a posté une photo de lui donnant une «leçon d’histoire» à ses enfants, avec une cagoule, faisant directement référence à l’IRA.

Newsletters