Culture

Voici les 100 accessoires les plus iconiques de l'histoire du cinéma

Repéré par Juliette Mitoyen, mis à jour le 11.07.2017 à 15 h 28

Repéré sur Thrillist

Du sabre laser de Star Wars au hoverboard de Retour vers le Futur en passant par les parapluies de Chantons sous la pluie, les accessoires les plus symboliques du cinéma ont tous une histoire à raconter.

Luke Skywalker avec son sabre laser. Lucasfilm Ltd. & TM. Droits réservés.

Luke Skywalker avec son sabre laser. Lucasfilm Ltd. & TM. Droits réservés.

Vous n’avez peut-être jamais vu Ghost, mais vous êtes forcément déjà tombé sur cette scène où Demi Moore et Patrick Swayze pétrissent un pot d’argile durant plusieurs minutes. Vous n’êtes pas fan de vieux films, mais vous vous représentez parfaitement le porte-cigarette d’Audrey Hepburn dans Diamants sur canapé. Les accessoires utilisés dans les films deviennent parfois de véritables références, plus connus encore que les films eux-mêmes.

Thrillist a fait le classement des 100 objets les plus iconiques du cinéma, tout en racontant l’histoire qu’il y avait derrière chacun d’entre-eux à l’aide des nombreux témoignages de ceux qui les ont pensés et créés, des réalisateurs aux designers.

La première place du classement revient sans surprise au sabre laser de Luke Skywalker, que l’on découvre pour la première fois dans le premier épisode de la saga Star Wars en 1977. Selon Roger Christian, le décorateur en charge de la création des accessoires pour le film, fabriquer le parfait sabre laser que tout le monde connaît relevait du parcours du combattant:

«Quand j’ai vu la description que faisait George Lucas du sabre laser, j’ai su que ce serait le symbole du film. C’était évident. Il avait inventé quelque chose que le monde entier voudrait. (...) Mais je ne trouvais rien qui convenait, et ça me rendait fou.»

C’est finalement en fouillant dans les cartons poussiéreux d’un magasin de photographie londonien que le décorateur tombe sur des vieilles poignées de caméras, qui possédaient un petit bouton rouge sur le côté. «J’ai su que j’avais trouvé le Graal, affirme-t-il. George a regardé, et il a souri. Et quand il souriait, c’est qu’on avait trouvé de l’or.»

La fabrication du célèbre sabre laser qui apparaît dans le film aura finalement coûté… 12 dollars, soit un peu plus de 10 euros. Rien du tout pour un objet qui reste le symbole de l’une des plus grandes sagas du 7e art.

Le traineau en bois de Citizen Kane gravé du fameux «Rosebud» et la tête de cheval du Parrain complètent le podium. Cette dernière, loin d’avoir été fabriquée par un accessoiriste, était en réalité une véritable tête, que Francis Coppola lui-même était allé chercher à l’abattoir, d’après le témoignage d’Al Ruddy, le producteur du film. L'acteur John Marley ne savait cependant pas qu’il s’agissait d’un vrai bout de cheval...

Parmi la centaine d’accessoires, on retrouve bien-sûr le hoverboard de Marty McFly dans Retour vers le futur, Wilson, le ballon de volley qui devient le meilleur compagnon d’un Tom Hanks fou dans Seul au monde, le cœur de l’océan de Rose Dawson dans Titanic, l’appareil photo utilisé par James Stewart pour observer ses voisins dans Fenêtre sur cour, les pilules bleues et rouges proposées à Neo dans Matrix, le vif d’or attrapé par Harry Potter et des dizaines d’autres, qui ont tous leur propre histoire.

Parler des accessoires de films sans parler du Seigneur des Anneaux étant impossible, l’anneau de pouvoir imaginé par J.R.R. Tolkien arrive à la vingtième place. Il fallait que le design de ce si petit objet soit parfait puisque toute l’histoire de la trilogie tournait autour de lui, comme l’explique le designer en chef de la trilogie, Grant Major:

«Selon Tolkien, il s’agissait d’un simple anneau doré. Mais je savais que ça prendrait tout de même beaucoup de temps pour que tout le monde se mettent d’accord sur son apparence: le réalisateurs, les producteurs, les experts du Seigneur des Anneaux, les fans... La signification visuelle était extrêmement importante. (...) Un des producteurs du film était sur le point de se marier et son anneau a été choisi comme le point de départ pour créer "l’anneau unique". Après plein d’essais, on s’est mis d’accord sur une version finale qu’on a reproduite 40 fois environ, pour tous les acteurs et les doublures. C’était un grand privilège de créer cet accessoire iconique pour ces films qui sont devenus de véritables phénomènes.»

Et si vous voulez tester vos connaissances sur les objets les plus célèbres du cinéma, vous pouvez vous lancer dans le jeu Pop Corn Garage, sorti en 2015, et essayer de retrouver une soixantaine d’accessoires de films cachés dans le décor.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte