Monde

Gaza toujours exsangue

Temps de lecture : 2 min

Il y a un an l'offensive «Plomb durci » menée par l'aviation israélienne laissait la Bande de Gaza crouler sous 600.000 tonnes de décombres. Aujourd'hui, un rapport rédigé par plusieurs ONG, parmi lesquelles Oxfam International ou encore Amnesty International, dénonce le manque d'initiatives de la communauté internationale pour participer à la reconstruction de Gaza.

Le rapport, dont Le Monde publie mardi 22 décembre des extraits sur son site, rappelle que plus de 2,8 milliards d'euros d'aides avaient été annoncés en faveur de la ville et des ses alentours. «Seule une faible partie des sommes engagées ont été dépensées. Les biens et équipements destinés à la reconstruction croupissent dans des entrepôts en dehors de Gaza et la région est toujours en ruine» alerte cependant le rapport.

Résultat, comme le note Le Monde, «cet été vingt mille personnes vivaient toujours loin de chez elles ; 9à % des Gazaouis subissent des coupures de courant de quatre à huit heures par jour, ainsi que des coupures d'eau dont seulement 5 à 1à % d'eau potable ; les destructions dans les entreprises ont intensifié le chômage, qui a atteint 40 % ; près de la moitié des terres agricoles ont été rendues inexploitables par le passage des blindés israéliens et l'extension de la zone-tampon à la frontière avec Israël ; le fonctionnement des secteurs-clés de la santé et de l'éducation demeure très perturbé».

Depuis 2007 et l'arrivée au pouvoir du Hamas dans la région, Israël impose un blocus sur la Bande de Gaza. Un blocus renforcé par l'accroissement des tirs de roquettes depuis Gaza visant le sud de l'Etat hébreu.

Pour autant, selon les ONG, si les tirs de roquettes doivent être dénoncés, le blocus israélien constitue une violation de la Convention de Genève relative à la protection des personnes civiles en temps de guerre. A ce titre, le rapport lance «un appel à l'action» pour obtenir des autorités israéliennes la levée du blocus.

[Lire l'article complet sur Le Monde]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une: Gaza en mars 2009, Al Jazeera English via Flickr

Slate.fr

Newsletters

À San Francisco, des équipes médicales vont aller soigner les toxicomanes directement dans la rue

À San Francisco, des équipes médicales vont aller soigner les toxicomanes directement dans la rue

On leur administrera notamment de la buprénorphine, plus connue sous le nom de Suboxone.

En Irlande du Nord, une mère emmène son fils se faire tirer dessus

En Irlande du Nord, une mère emmène son fils se faire tirer dessus

Dans les faits, la guerre est finie. Dans les têtes et les réflexes sociétaux, pas encore.

Au Japon, un moine en burn-out porte plainte contre ses employeurs

Au Japon, un moine en burn-out porte plainte contre ses employeurs

Le milieu bouddhiste semble lui aussi touché par le «karoshi», la mort par surmenage, connu pour faire des victimes dans le pays.

Newsletters