Société

Portrait du paysan du futur

Temps de lecture : 2 min

Privilégier la polyculture bio (céréales, légumineuses) en alternance, mieux maîtriser sa consommation d’eau et élever des espèces régionales négligées comme les juments poitevines mulassières ou les baudets du Poitou, c’est sans doute l’avenir rêvé de l’agriculture. En Charente-Maritime, Benoît Biteau applique toutes ces mesures depuis deux ans et est « devenu le premier lauréat des Trophées de l'agriculture durable, décernés lors du dernier Salon de l'agriculture », indique Sud Ouest.

Une mode de production qui rapporte puisqu’il lui permet d’investir et de se verser un salaire de 1500 euros mensuels.

Photo flickr dynamosquito: trois baudets du Poitou

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Vous souhaitez proposer un autre lien que vous jugez plus pertinent ou complémentaire? Envoyez-le à infos @ slate.fr

En savoir plus:

Newsletters

Mais de quoi parlent les femmes pour rester si longtemps au téléphone?

Mais de quoi parlent les femmes pour rester si longtemps au téléphone?

[BLOG You Will Never Hate Alone] Mes conversations téléphoniques durent trois minutes. Celles de ma femme, trois heures.

À Calais, le retrait d'un gros donateur met en difficulté les associations d'aide aux migrants

À Calais, le retrait d'un gros donateur met en difficulté les associations d'aide aux migrants

​​​​​​​Le fonds britannique Choose Love a retiré ses financements à sept organisations calaisiennes. En charge des personnes exilées, certaines se retrouvent plongées dans l'incertitude, avec l'impératif de trouver d'autres sources d'argent.

À qui profitent les bullshit jobs?

À qui profitent les bullshit jobs?

Au fond, si le marché récompensait véritablement l'efficience, les tâches inutiles devraient disparaître naturellement. Non?

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio