Monde

New York, ville la plus triste d'Amérique

Temps de lecture : 2 min

Image de une : New-York par Joiseyshowa (Creative Commons)
Image de une : New-York par Joiseyshowa (Creative Commons)

Les New-yorkais sont derniers des derniers sur l'échelle du bonheur. C'est en tout cas ce qu'affirme une étude menée par deux universitaires du Hamilton College. Pendant quatre ans, les chercheurs ont interrogé plus d'un million d'Américains, leur demandant s'ils se sentaient heureux dans leur Etat et pourquoi. Ils ont ensuite comparé les réponses avec des données objectives telles que la qualité de l'air, le coût de la vie, le niveau d'embouteillage, le taux de scolarisation. «Nous étions surpris de constater que le ressenti des habitants correspondait aux indicateurs objectifs» constate le professeur Wu, membre de l'équipe de recherche.

Les Américains se déclarent heureux là où le soleil brille, où l'air n'est pas trop pollué, où l'immobilier n'est pas hors de prix et là où ils ne passent pas trop de temps dans les embouteillages. Les champions de la joie de vivre troquent donc New York contre la Lousiane, Hawaï, ou encore la Floride. Piqué au vif, le prestigieux New York Times défend l'humeur bougonne de ses riverains «l'insatisfaction et le mécontentement ne sont-ils pas de formidables sources d'inspiration?» Et de citer une réplique du Troisième homme, film de Carol Reed «en Suisse ils s'aiment tous comme des frères. Ils vivent en paix et en démocratie depuis 500 ans, et qu'est-ce qu'ils vont laisser dans l'histoire? Un coucou!»

[Lire l'article complet sur le New York Times]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de une : New-York par Joiseyshowa (Creative Commons)



Slate.fr

Newsletters

À la veille de la probable élection de Bolsonaro, de sombres nuages planent sur Rio

À la veille de la probable élection de Bolsonaro, de sombres nuages planent sur Rio

Le Brésil reste le Brésil, même pendant les trois semaines séparant les deux tours de l'élection présidentielle. Mais cette fois, la tristesse a envahi les visages.

La seconde vie de nos objets personnels après notre mort

La seconde vie de nos objets personnels après notre mort

En mars 2015, sur un coup de tête, Norm Diamond s'est rendu à une première vente d'objets d'occasion chez un particulier. Au cours des quinze mois qui ont suivi, ce photographe a visité plusieurs centaines de ventes à Dallas (Texas), où il...

Au Canada, les vendeurs légaux de cannabis contournent la loi

Au Canada, les vendeurs légaux de cannabis contournent la loi

Si la vente et la détention de cannabis sont désormais autorisées au Canada, sa promotion reste interdite.

Newsletters