Science & santé

Que se passe-t-il réellement quand les gens font l'expérience de la transcendance?

Repéré par Rodrigue Arnaud Tagnan, mis à jour le 03.07.2017 à 13 h 50

Repéré sur Science of US

Et surtout, celle-ci peut-elle nous aider à dépasser notre angoisse de la mort?

Allongée dans sa baignoire, cette femme pratique l'auto-transcendance. 10 décembre 2010. Monik Markus.

Allongée dans sa baignoire, cette femme pratique l'auto-transcendance. 10 décembre 2010. Monik Markus.

En 2005, Janeen Delaney a été disgnostiquée comme souffrant d'un cancer en phase terminale. Effrayée à l'idée de la mort, selon le site Science of US, elle a voulu donner un sens à son existence en faisant l'expérience de la transcendance. Car en l'absence d'une vie spirituelle, la mort représentait pour elle la fin absolue.

En 2008, elle s'inscrit à l'université Johns Hopkins pour expérimenter l'auto-transcendance pratiquée par le psychiatre Roland Griffiths sur des personnes qui se savaient condamnées d'avance. L'équipe de chercheurs voulait savoir si la prise de psilocybine, une sorte de champignon magique connu pour ses effets psychotropes, aiderait des gens comme Janeen Delaney à aborder la mort avec sérénité.

Se sentir en harmonie avec l'univers

L'auto-trascendance est un moment transitoire où l'on se sent connecté à quelque chose de plus grand: l'univers, la nature, Dieu… Grâce à la psilocybine, Janeen était plus détendue. Allongée sur un canapé, elle écoutait une bande sonore conçue par les chercheurs. Selon David Yaden, psychologue à l'université de Pennsylvanie et auteur principal de The Varieties of Self-Transcendent Experience, la prise de psilocybine dans ce cas précis a bien eu un effet positif sur la pyschée humaine.

Contrairement à ce que croyait Freud, les sentiments que la transcendance procure ne sont pas les signes d'un esprit dérangé. D'ailleurs, les substances comme la psilocybine qui modifient l'esprit ne sont qu'un moyen parmi tant d'autres de faire l'expérience de la transcendance.

«Il existe des expériences transcendantales majeures où votre sens de soi se dissout complètement et vous vous sentez en harmonie avec l'univers. Il y a aussi celles quotidiennes, par exemple lorsque vous écoutez une belle mélodie ou que vous prenez part à un office religieux», explique David Yaden. 

«Quand la conscience disparait, les craintes et les angoisses le sont également»

Ces expériences peuvent changer l'être de façon durable. Dans une étude de 2014, des étudiants en avaient fait l'expérience en regardant un bosquet d'eucalyptus de 200 pieds de hauteur durant une minute seulement. Ils avaient par la suite déclaré se sentir moins autocentrés et se sont même comportés plus généreusement. D'autres recherches montrent aussi qu'après des expériences transcendantales, les gens paraissent plus satisfaits de leur existence.

Dans la plupart des cas, cette étape transitoire nous éloigne de nos petits soucis liés au quotidien. «Quand la conscience disparaît temporairement, estime Yaden, les craintes et les angoisses disparaissent aussi.» L'expérience de la transcendance apporte une perspective à l'existence. C'est ce qui s'est passé avec Janeen. Détendue sur un canapé, elle avait retrouvé la paix de l'esprit. Et lorsque son heure a sonné, elle a tout simplement cessé de respirer. Janeen est morte en 2015.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte